Je voudrais vous parler aujourd’hui d’un outil gratuit très intéressant qui vous permet (si vous êtes client NetApp à jour de votre contrat de maintenance) de piloter au mieux votre (vos) système(s) NetApp et de maximiser efficacité et disponibilité : My AutoSupport . Il vient d’être mis à jour avec de nouvelles fonctionnalités, c’est donc l’occasion de vous le présenter si vous ne le connaissez pas encore.


 

My Autosupport … Comment ça marche ?


 

Il faut au préalable que la fonctionnalité Autosupport soit activée sur votre baie (procédure décrite au §3.2 du Support Owner’s Manual , petit document très important dont je recommande la lecture à tout client NetApp désirant tirer parti au mieux des services de Support de NetApp). Ainsi, votre baie enverra automatiquement, toutes les semaines, au centre de support NetApp des informations sur son état (par une moyen électronique : E-mail smtp ou connexion https). Rassurez-vous : aucune information sur le contenu de vos données ne remonte, seulement des informations sur la configuration du système : par exemple la version logicielle installée, le taux de remplissage des agrégats/volumes, les taux de déduplication, des informations de performances (débits réseaux, internes et externes), environnementales (température, état des disques, etc…).


Ces informations sont enregistrées dans une grande base de données (de plusieurs Téraoctets, stockée sur vous-savez-quoi) qui peut ensuite être exploitée pour tous les services que va vous apporter My Autosupport. Evidemment, il n’y a que vous qui avez accès aux informations de cet outil (ainsi que le personnel NetApp et/ou le partenaire Service Autorisé).


 

Si vous avez encore des interrogations sur ce mécanisme d’alerte automatique, une FAQ très complète existe.



!http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef014e5f25f724970c-pi|title=image|height=227|style=background-image: none; padding-left: 0px; padding-right: 0px; display: block; float: none; margin-left: auto; margin-right: auto; padding-top: 0px; border: 0px;|alt=image|width=378|src=http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef014e5f25f724970c-pi|border=0!


 

My Autosupport : à quoi ça sert ?


 

A plein de choses ! Une fois identifié sur notre site de support , vous pouvez lancer My AutoSupport et accéder aux services ci-dessous, sites par sites, système par système :



!http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef014e5f25f782970c-pi|title=image|height=219|style=background-image: none; padding-left: 0px; padding-right: 0px; display: inline; padding-top: 0px; border: 0px;|alt=image|width=463|src=http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef014e5f25f782970c-pi|border=0!


 





Etat de santé de vos systèmes : liste de tous les risques connus auxquels vos systèmes pourraient être exposés et la solution pour les supprimer.
Sont-ils exposé s à tel ou tel bug potentiel, configurés selon les meilleures pratiques&#0160; de NetApp ? Quel est le niveau de risque d’interruption de service&#0160; (indiqué avec un code couleur classique vert / orange / rouge) ? Que faire pour repasser au vert ? <br /><span style="color: #0000ff;">=&gt; ceci vous permet de veiller à la bonne santé de vos systèmes et de maximiser la disponibilité de vos données</span> <br />


 

 

!http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef014e5f25f7de970c-pi|title=image|height=163|style=background-image: none; padding-left: 0px; padding-right: 0px; display: inline; float: right; padding-top: 0px; border: 0px;|alt=image|width=122|align=right|src=http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef014e5f25f7de970c-pi|border=0!





*Profil d’efficacité : tableau de bord de l’efficacité du stockage de vos systèmes. <br />+L’historique d’utilisation de la capacité et les gains chiffrés apportés par la suite de *+Storage Efficiency+* de NetApp sont présentés, ainsi que l’évolution sur les 60 derniers jours, et la tendance. Vous pouvez sauver ces informations dans un format tableur (csv…) <br />+=> Ceci vous permet de vérifier que vous tirez le maximum de vos systèmes NetApp. *

!http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef014e5f25f836970c-pi|title=image|height=135|style=background-image: none; padding-left: 0px; padding-right: 0px; display: inline; padding-top: 0px; border: 0px;|alt=image|width=143|src=http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef014e5f25f836970c-pi|border=0!


*Profil de performance avec historique : tableau de bord mettant en exergue les systèmes subissant potentiellement un problème de performance au niveau des disques, du CPU, des débits et des temps de réponse (protocole par protocole). <br />Quels systèmes risquent de causer des soucis en termes de performance ? D’où vient le goulet d’étranglement potentiel ? <br />=> Ceci vous permet de vérifier que vous tenez vos niveaux de service. *

!http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef0147e2811223970b-pi|title=image|height=140|style=background-image: none; padding-left: 0px; padding-right: 0px; display: inline; padding-top: 0px; border: 0px;|alt=image|width=144|src=http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef0147e2811223970b-pi|border=0!


Comparaison de configuration : la sauvegarde d’une configuration de référence facilite l’identification et la résolution de problèmes liées à un changement de paramétrage ;
Qu’est-ce qui a changé depuis la dernière fois ? <br /><span style="color: #0000ff;">=&gt; Ceci vous aide à trouver plus rapidement la cause d’erreurs de configuration. <br /></span>

!http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef014e5f2607a5970c-pi|title=image|height=103|style=background-image: none; padding-left: 0px; padding-right: 0px; display: block; float: none; margin-left: auto; margin-right: auto; padding-top: 0px; border: 0px;|alt=image|width=141|src=http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef014e5f2607a5970c-pi|border=0!


Etat de vos contrats de maintenance : tableau de bord indiquant les fins de support prévisionnel de vos matériels dans les 18 mois à venir.
+Quand faudra-t-il mettre à jour +ces vieux tiroirs de disques de 36GB ?
<span style="color: #0000ff;">=&gt; Ceci vous permet de maintenir votre parc NetApp à jour et d’anticiper les obsolescences.</span> <br />

!http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef014e5f2607c6970c-pi|title=image|height=116|style=background-image: none; padding-left: 0px; padding-right: 0px; display: inline; float: right; padding-top: 0px; border: 0px;|alt=image|width=112|align=right|src=http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef014e5f2607c6970c-pi|border=0!


Aide à la montée de version : outil vous permettant de lister les étapes nécessaires lors d’un upgrade logiciel et indiquant les éventuels écueils et leurs solutions.
Pour migrer de ma vieille version 7.2.1 à la nouvelle 8.0.1, faut-il passer par la 7.3 ou la 8.0 ? Quelle est la procédure pour faire une montée de version sans arrêt de service (un NDU – Non Disruptive Upgrade) ? <br /><span style="color: #0000ff;">=&gt; Ceci vous permet de faciliter les étapes de montée de version si vous voulez les réaliser par vous-même. <br /></span>

!http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef0147e281125c970b-pi|title=image|height=146|style=background-image: none; padding-left: 0px; padding-right: 0px; display: inline; float: right; padding-top: 0px; border: 0px;|alt=image|width=116|align=right|src=http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef0147e281125c970b-pi|border=0!


· Visualisation graphique : document consultable en ligne ou téléchargeable (pdf, xls) précisant très clairement la vue d’ensemble de la configuration technique de vos systèmes.
Comment sont connectés les tiroirs aux contrôleurs, reste-t-il des slots PCI de libres pour ajouter une carte accélératrice FlashCache, quels disques sont utilisés dans quel agrégat, etc… <br /><span style="color: #0000ff;">=&gt; Ceci facilite l’évolutivité matérielle de votre système. <br /></span>

!http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef0147e280fd0f970b-pi|title=image|height=114|style=padding-left: 0px; padding-right: 0px; display: inline; padding-top: 0px; border: 0px;|alt=image|width=140|src=http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef0147e280fd0f970b-pi|border=0!



 

!http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef014e5f25f976970c-pi|title=image|height=151|style=background-image: none; padding-left: 0px; padding-right: 0px; display: block; float: none; margin-left: auto; margin-right: auto; padding-top: 0px; border: 0px;|alt=image|width=462|src=http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef014e5f25f976970c-pi|border=0!


 

Si ces fonctionnalités vous intéressent, et si vous voulez en savoir plus un guide d’utilisation de My AutoSupport est disponible en ligne (avec beaucoup d’exemples et de copies d’écran).


Vous le voyez, tout est fait au Support NetApp pour faciliter le maintien en conditions de vos baies NetApp et garantir que vos données et utilisateurs sont bien chouchoutés !http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef014e5f25f4f9970c-pi|style=border-style: none;|alt=Smile|class=wlEmoticon wlEmoticon-smile|src=http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef014e5f25f4f9970c-pi! .


Pour les FAS Bl@aggers : CVA






Le Principe de MyAutosupport en vidéo


 

Il est toujours intéressant d’étudier les véritables intérêts d’une vraie architecture unifiée. La réplication efficace aussi appelée « Thin Replication » est chez NetApp, un très bon exemple.

Si je devais résumer la réplication efficace d’une solution NetApp, je parlerais d’une combinaison de protocoles (SAN et NAS) et de fonctionnalités maintes fois décrites sur ce même blog, le SnapShot, la déduplication et la compression pour l’essentiel. Détaillons les un peu, dans l’optimisation de réplication de données.

 

Le SnapShot  </u></b>permet au moteur de réplication (SnapVaultouSnapMirror) de ne transférer que le différentiel de blocs entre chaque mise à jour. Et je vous le rappelle, quand on parle de bloc, chez NetApp, il s’agit d’une granularité très fine puisqu’elle n’est seulement que de 4Ko !

 

 

 

La déduplicationdisponible sur les données sources a également un impact très positif sur la réplication. Tout d’abord, elle fait économiser de la bande passante en ne répliquant qu’une occurrence d’un bloc présent de multiples fois dans les données sources mais de plus les données obtenues à la destination se retrouvent directement dédupliquées. Les gains de disques et de bandes passantes sont alors identiques aux taux de déduplication habituels des données sources (par exemple, de l’ordre de 50 à 80% en environnement virtualisé).

 

 

La compression

est disponible d’une part sur les données primaires et secondaires mais aussi en réplication et permet de compresser, à la volée, le flux de données éventuellement déjà dédupliquées ! Vous me suivez ?

 

 

 

!http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef014e5f1e151d970c-pi|title=clip_image001|height=119|style=border-right: 0px; border-top: 0px; display: block; float: none; margin-left: auto; border-left: 0px; margin-right: auto; border-bottom: 0px|alt=clip_image001|width=361|src=http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef014e5f1e151d970c-pi|border=0!!http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef0147e2792b38970b-pi|title=clip_image002|height=185|style=border-right: 0px; border-top: 0px; display: block; float: none; margin-left: auto; border-left: 0px; margin-right: auto; border-bottom: 0px|alt=clip_image002|width=360|src=http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef0147e2792b38970b-pi|border=0!

 

 

 

La combinaison de ces fonctionnalités permet donc de protéger une quantité importante de données en limitant l’usage de la bande passante, si précieuse dans les architectures de production réparties. NetApp propose dans la suiteOnCommandde gérer la bande passante de ses réplications tout au long de la journée, afin d’optimiser son utilisation et limiter les engorgements.

 

 

 

+Une planification « Network Throttle » de ++Protection Manager+

 

 

 

!http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef0147e2792b46970b-pi|title=clip_image003|height=204|style=border-right: 0px; border-top: 0px; display: block; float: none; margin-left: auto; border-left: 0px; margin-right: auto; border-bottom: 0px|alt=clip_image003|width=331|src=http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef0147e2792b46970b-pi|border=0!

 

 

 

Pour les FASBl@ggers, MRO

J’ai beau chercher, je ne trouve pas la signification de ce mot et pourtant j’ai même essayé le traducteur multilingues de google !

 

Mais ce qui m’intéresse ici n’est pas ce que veut dire le mot AKORRI , mais ce qu’apportent les solutions proposées par la société AKORRI  ou plutôt, devrais-je dire, par NetApp ; en effet, NetApp vient de confirmer cette semaine le rachat de la société AKORRI : http://www.itchannel.info/articles/114734/netapp-integre-balancepoint-akorri-networks-solutions.html

Et bien le produit phare s’appelle BalancePoint

Ce logiciel permet d’analyser, de façon très précise, les performances d’une infrastructure, du serveur (physique ou virtuel) au stockage en passant par le réseau. Il permet aussi de faire du « capacity planning » pour ces environnements virtuels et physiques.

 

!http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef0148c8551e78970c-pi|height=234|style=border-right: 0px; border-top: 0px; border-left: 0px; border-bottom: 0px|alt=clip_image001|width=244|src=http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef0148c8551e78970c-pi|border=0!

Ses principales fonctionnalités sont :

Agentless Virtual Appliance

Permet de s’affranchir de l’administration lourde d’agents divers et variés à déployer sur chaque élément de l’infrastructure IT, tout en permettant de collecter des statistiques de performances et capacité.

En effet, ce logiciel se déploie en moins d’une heure sur une des machines virtuelles et récupère, 15 minutes après le déploiement, la topologie complète de l’infrastructure, des rapports et analyses sur les performances de l’environnement.

Application Workload to Storage Visualization

Permet d’identifier la cause (toujours du serveur au stockage en passant par le réseau) d’un éventuel goulet d’étranglement.
Il permet aussi de faire le lien avec l’application à l’origine du problème.

 

!http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef0147e24c0634970b-pi|height=243|style=border-right: 0px; border-top: 0px; border-left: 0px; border-bottom: 0px|alt=Media Server image|width=516|src=http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef0147e24c0634970b-pi|border=0!

Performance and Capacity Planning Analytics

Permet d’analyser, indépendamment de la ressource IT concernée, la charge sur l’infrastructure globale et d’aider à prendre les bonnes décisions en avance de phase pour faire évoluer ses ressources (CPU, mémoire, stockage, …).

Application Response Time Forecast

 

!http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef0148c8551ec2970c-pi|height=392|style=border-right: 0px; border-top: 0px; border-left: 0px; border-bottom: 0px|alt=clip_image001[4]|width=522|src=http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef0148c8551ec2970c-pi|border=0!

Planning and Analysis Reporting

Module permettant d’obtenir des rapports détaillés sur l’utilisation réelle des serveurs physiques, virtuels, du stockage, du SAN et des applications. Il permet aussi de faire de la refacturation.

Automated Reporting - VMware Guest OS Volume Report

 

!http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef0147e24c067e970b-pi|height=274|style=border-right: 0px; border-top: 0px; border-left: 0px; border-bottom: 0px|alt=clip_image002|width=545|src=http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef0147e24c067e970b-pi|border=0!

Broad Interoperability

Permet de valider l’interropérabilité des éléments composants une infrastructure IT avec le support des stockage Dell EqualLogic,  EMC, HDS, HP, NetApp, IBM, 3PAR et des OS AIX, HP/UX, Linux, Solaris, VMware et Windows

Management Console Integration

« Cherry on the cake » (je sais ce n’est pas la bonne traduction …)
BalancePoint s’intègre avec les plateformes d’administration majeure du marché telles que BMC, CA et bien d’autres …
Il se « plugge » aussi directement dans le vCenter de VMWare et dans SCOM de Microsoft

Je sais pas pour vous, mais moi il me tarde d’en savoir plus …

Pour les FASBl@gger, EA.

 

Il arrive encore que j’entende souvent des choses du genre :


    • NetApp ça fragmente

    • NetApp ça ne tient pas la charge

    • NetApp c’est pas du vrai SAN

    • NetApp c’est pas sérieux

    • NetApp c’est pas prêt pour le Data Center

    • Etc, etc.


L’impression que cela me fait, c’est qu’en fait nos technologies somme toutes alternatives, sont encore très dérangeantes pour l’ordre établi, ou plutôt le désordre devrais-je dire. Et c’est une bonne chose !


Car c’est vrai que :



    1. Il y a tellement de trous dans WAFL que l’on se demande encore où sont stockées les données

    2. Nous n’avons pas de systèmes qui savent supporter des millions d’IOPS, mais juste plusieurs centaines de milliers et plusieurs milliards de fichiers par contrôleur. Alors oui, c’est un peu court !

    3. Les LUNs NetApp sont des fichiers, ou n’est-ce pas l’inverse ? Et puis peu importe ce ne sont que des champs d’octets, dans tous les cas, non ?

    4. Plus de 180,000 systèmes en production… ce n’est sûrement pas sérieux

    5. Tous les membres du CAC 40 font confiance à NetApp. Alors non, il ne faut pas choisir NetApp pour son DataCenter.


Et il y a tellement d’anecdotes sur ces sujets que je ne peux m’empêcher d’en partager quelques-unes avec vous.


Nous recevons de temps à autre des appels pour des projets de stockage… Etonnant non ?
Une fois, un prospect nous a appelé directement car il a tellement été impressionné par le fait que de nombreux concurrents parlaient de nous, qu’il s’est dit qu’il y avait certainement quelque chose de bien dans notre offre technologique !!


On entend même dire que maintenant que vous savez qui a une offre de stockage unifié, les solutions NetApp ont du sens…


Alors continuez de ce pas, car tous comptes faits cela fait parler de nos technologies.


Pour les FAS Bl@ggers, JFM

Voilà plus de deux ans que nous avons introduit une véritable utilisation simple des technologies SSD en
introduisant les solutions PAM, renommées depuis FlashCache :

http://www.netapp.com/us/communities/tech-ontap/pam.html


 

Nous en avons déjà parlé longuement au travers de deux publications&#0160;:
http://blogs.netapp.com/fr_associatedstorage/2010/08/comment-un-pari-technologique-sur-les-cartes-cache-ssd-se-concr%C3%A9tise-par-une-victoire-.html

et
http://blogs.netapp.com/fr_associatedstorage/2010/09/comment-decupler-vos-performances-exchange-2010-avec-la-solution-flash-cache.html



De nombreux documents techniques de référence traitent de ce sujet.
Au début nous ne traitions que de tests de performances orientés fichiers avec les rapports  SpecSFS pour montrer l’intérêt du couple SATA  et SSD :


    • Benchmark NFS avec un FAS3140, des disques SATA et des cartes PAM :
http://www.spec.org/sfs2008/results/res2009q1/sfs2008-20081215-00112.html

    1. Benchmark NFS avec un FAS3160, des disques SATA et des cartes PAM :
http://www.spec.org/sfs2008/results/res2009q3/sfs2008-20090727-00128.html


Mais nous montrons aussi que le couple SAS / SSD permet d’avoir des temps de réponse extrêmement bas corroborant ainsi ce que nous disions aussi dès les premières annonces de ce produit.


Ainsi l’atteste ce nouveau test de performances :



Benchmark NFS avec un FAS6240, des disques SAS et des cartes PAM&#0160;:
http://www.spec.org/sfs2008/results/res2010q4/sfs2008-20101018-00172.html


Nous voyons clairement aujourd’hui que NetApp passe à une dimension Data Center, car nous en arrivons maintenant à établir des règles qui permettent de propager ces bénéfices jusqu’aux applications.

Les recettes habituelles qui obligent à mettre des disques rapides en RAID 1 commencent à devenir&#0160; complètement désuètes. Le document&#0160;: http://media.netapp.com/documents/tr-3867.pdf montre une alternative intéressante.


En compléments, il est toujours intéressant de revoir des documents plus génériques tels que :



FlashCache and PAM Best Practices Guide: http://media.netapp.com/documents/tr-3832.pdf

Optimizing Storage Performance and Cost with Intelligent Caching: http://media.netapp.com/documents/wp-7107.pdf


Mais revenons sur un autre point que nous oublions certainement trop souvent de mentionner.
Nombre de nos clients qui utilisent des systèmes de stockage NetApp aimerait savoir si l’apport d’une carte FlashCache pourrait être bénéfique dans leur environnement.


Pour cela nous avons développé les collectes prédictives ou PCS (Predictive Cache Statistics). L’explication complète en est donnée dans le document :

http://media.netapp.com/documents/tr-3801.pdf


Et en voici une synthèse.
Bien sûr c'est un peu technique, mais pour comprendre ce que l'on fait il faut toujours avoir un oeil un peu plus averti.
Tout d’abord il faut avoir une version de Data ONTAP supérieure à 7.3.2.
Ensuite, il suffit de démarrer la collecte en positionnant les éléments suivants :

options flexscale.enable on


Il faut aussi s’assurer que la taille du buffer simulé est bien celui qui doit être la cible.

La commande ‘options flexscale.pcs_size 512GB’ positionne cette valeur à 512 Go.


Pour terminer, il faut savoir ce qui doit être mis dans le cache :



    1. les méta données seules,

    2. les méta données et les données utilisateurs,

    3. les méta données, les données utilisateurs et système


Cela se règle avec les paramètres suivants :


 

flexscale.enable on<br />flexscale.lopri_blocks on/off<br />flexscale.normal_data_blocks on/off


Finalement il faut lancer une collecte perfstat, qui va permettre d’analyser les résultats obtenus. Le compteur essentiel est :


 

ext_cache_obj:ec0:disk_reads_replaced


Il désigne les IOPS disques qui n’iraient plus sur les disques en faveur du cache.
Et hop le tour est joué !


Une fois la récolte terminée, il ne reste plus qu’à compter les disques à enlever et les cartes à ajouter.


Alors à vos simulations…


Pour les FAS Bl@ggers, JFM

matthieu

Just Like NetApp

Posted by matthieu Jan 18, 2011

Si il y a des vidéos à voir il me semble que celle de notre évangéliste Matt Watts
fait partie de cette catégorie. Vous ne pouvez pas la manquer à l’adresse suivante :[
http://www.youtube.com/watch?v=q8W8v8ThjFI&feature=player_embedded | http://www.youtube.com/watch?v=q8W8v8ThjFI&feature=player_embedded]


 

Si vous ne l’avez pas encore vue, alors il ne faut pas perdre un instant, car c’est du grand art&#0160;!


Cette gamme jouée par un artiste de haute volée donne le juste ton sur une partition  musicale où nombres de notes peuvent avoir la même sonorité que celles entendues lors d’un accord parfait. Si vous n’avez pas l’oreille parfaite, ni même juste l’oreille musicale, il est difficile d’en comprendre les subtiles différences, aussi il va donc falloir que je vous décrasse s un peu les esgourdes.


 

Il est amusant de voir que le plagiat est aisé et c’est pourquoi il faut être attentif.


Ce qui m’amuse le plus et de voir que nos compétiteurs passent plus de temps à parler de nous à nos clients, et pas toujours dans des termes les plus élogieux, que de parler de leurs propositions pour résoudre les problèmes rencontrés.


C’est la meilleure publicité que nous pouvions imaginer.


 Car cela sonne maintenant comme une évidence, NetApp possède une telle avance technologique, que nombre des fournisseurs de stockage du marché ne peuvent plus la reprendre, mais qu’il se contentent de faire « Just Like NetApp ».


Et nous le voyons souvent dans les présentations ou dans les publicités de nos camarades de jeu… c’est dire.


Je prendrais simplement trois composantes de notre proposition de valeur :


-          Unified Storage: nous avions déjà créé une nouvelle catégorie de stockage : FAS, en voici une autre terriblement efficace. Encore une fois, on ne parle pas que de protocoles mais de fonctions unfiées.


-          Storage Efficiency: déduplication, compression, thin provisionning, etc. Vous connaissez tous ces termes pour les utiliser au quotidien, et bien NetApp les a définis et va encore continuer à vous surprendre !


-          Storage Guarantee program : nous parlons de programmes de garantie à 50% et pas moins.

Nos clients parlent de taux d&#39;utilisation de 70%, 80%, voire 300%. Qui dit mieux&#0160;?++


Oui c’est vrai tout le monde ne s’improvise pas virtuose !


Et surtout gare à la contrefaçon, à la copie frauduleuse que l’on pourrait vous faire passer pour un original.


Alors si comme moi cela résonne bien dans vos cages à miel, n’hésitez pas à reprendre en cœur :


 

JUST LIKE NETAPP&#0160;!


Pour les FAS Bl@ggers, JFM

 

Voici un sujet qui me paraît fort intéressant.


En tant que leader technologique, il est important de pouvoir apporter sa vision des grandes
tendances du marché du stockage.
Notre éco-système est entrain de vivre un des ces grands chantiers dont il a le secret. Tout le monde
se souvient de la bulle internet, du bug de l’an 2000, j’en passe et des meilleurs.


Actuellement, ce qui se passe est aussi simple que le passage de l’informatique de grand papa (vous savez, en tout cas ceux qui suivent ce blog le savent, celui qui adore la couture) à celle de mon geek de fils !


Mais cette fois-ci tout change !
Il ne s’agit pas que de technologies nouvelles, mais aussi de nouveaux critères de services, de nouvelles applications, de nouveaux modes de facturation.


Bref, il va falloir suivre, et nos petites cellules grises, vous savez celles que notre ami Belge Hercule affectionne tout particulièrement, vont devoir passer en mode connecté, et même peut-être en mode « éclairci » : oui fini le cerveau embrumé des matins nuageux !


Mais revenons à ce qui met mes neurones en ébullition, les prédictions.


    • *La virtualisation devient incontournable
      *La plupart sinon toutes les sociétés auront adopté une politique de virtualisation pour leurs nouvelles applications. L’arrivée en force de la génération Y dans le monde du travail contribue au mouvement de virtualisation des postes de travail et de mise à disposition des applications mobiles afin de permettre aux utilisateurs de bénéficier des capacités et fonctionnalités qu’ils attendent.

    • *La migration vers les ordinateurs virtuels est un marathon, pas un sprint
      *La plupart des sociétés seront virtualisées à 1/3, après avoir migré leurs applications les moins stratégiques vers des machines virtuelles. 2011 verra la mise en œuvre de la migration des applications de production stratégiques. Cette transition s’étendra au-delà de 2011, date à laquelle la plupart des sociétés seront virtualisées aux 2/3.

    • *Le niveau de bruit en dB du cloud va augmenter
      *Les services cloud seront plus que jamais au cœur des conversations, mais les acheteurs sont encore prudents. On parlera aussi beaucoup du cloud hybride. La battage médiatique sur le cloud continuera de plus en plus fort jusqu’à ce que des cycles de déploiement parraînés par les DSI commencent vraiment.

    • *Les lignes de combat sont tracées pour la nouvelle infrastructure
      *La bataille pour une nouvelle infrastructure applicative va être lancée, avec les fournisseurs de services informatiques à la demande traditionnels d’un côté et les applications Microsoft Azure, VMware SpringSource, SalesForce Heroku, Hadoop et Google de l’autre. C’est déjà le cas dans une certaine mesure, mais ce phénomène va s’accentuer en 2011.

    • *Flash
      *La mémoire flash sera utilisée pour accélérer les applications d’entreprise, sous divers modèles de déploiement – côté baie ou côté serveur , sous forme de cache ou de stockage primaire – à mesure que les clients et fournisseurs rechercheront de nouveaux moyens de l’utiliser.

    • *Le stockage « objet » en ébullition
      *Le stockage « objet » fera l’objet de discussions brûlantes en 2011, avec de plus en plus de déploiements en entreprise dès 2012. En conséquence, la « Cloud Data Management Interface » (CDMI) du SNIA gagnera du terrain avec plusieurs annonces fournisseurs.

    • *Data centers modulaires
      *Les data centers seront plus modulaires et préconfigurés, ils seront et étendus avec des incréments de type  "container". Des solutions optimisées pour conteneurs et armoires vont donc émerger, avec l’accent sur la flexibilité et l’efficacité au niveau chaque armoire et/ou conteneur élémentaire.

    •  
Intégration optimale
Les sociétés veulent des déploiements rapides et chercheront à tirer parti au maximum des capacités de leur infrastructure afin d’atteindre une efficacité optimale. Les fournisseurs proposeront donc des systèmes préconfigurés avec des outils d‘installation et de gestion intégrés, ce qui aura un impact considérable sur les utilisateurs, les processus et la flexibilité.

    1. *L’année de la coopétition
      *Nous allons continuer à voir naître de nouveaux partenariats stratégiques, à mesure que les sociétés exigent plus d’intégration, de simplicité et de standardisation pour développer des clouds privés pouvant rivaliser avec l‘avantage économique et la flexibilité des offres de cloud public.

    2. *Un réseau pour tout gérer
      *Les réseaux Ethernet unifiés vont continuer à mutualiser les réseaux Fibre Channel et Ethernet d’aujourd’hui. Cette solution permet de réduire les coûts d’infrastructure pour FCoE, le NAS et iSCSI.

    3. *Stockage unifié
      *Le Stockage Unifié sera la solution de stockage de prédilection dans le data center. Plutôt que de gérer des silos de stockage incompatibles, une famille de systèmes unifiés entièrement compatibles entre eux permettra de stocker, protéger, répliquer et archiver les données cloud tout au long de leur cycle de vie. Seul le déploiement à base de Stockage Unifié permettra de réaliser des économies d’échelles en termes de capacité de stockage et d’exploitation opérationnelle.


Pour être complet, je m’en voudrais si je vous demandais pas de jeter un œil éclairé sur ces quelques liens très enrichissants :


 

-&#0160;&#0160;&#0160;&#0160;&#0160;&#0160;&#0160;&#0160;&#0160; De notre Czar Val&#0160;: http://blogs.netapp.com/exposed/2011/01/infrastructure-for-the-new-decade.html
-&#0160;&#0160;&#0160;&#0160;&#0160;&#0160;&#0160;&#0160;&#0160; De notre expert virtuel Vaughn&#0160;: http://blogs.netapp.com/virtualstorageguy/
-&#0160;&#0160;&#0160;&#0160;&#0160;&#0160;&#0160;&#0160;&#0160; Et de la presse&#0160;: http://www.eweek.com/c/a/Data-Storage/NetApps-11-StorageRelated-Predictions-for-2011-535509/


Alors faisons en sorte que ces pensées deviennent autant de réalités, et cela ne dépend que de nous !


Pour les FAS Bl@ggers, JFM

A l’heure où chacun y va de son mécanisme de tiering automatique de données, il est important de replacer rapidement le débat et de voir comment NetApp y répond, bien entendu de manière plus pragmatique ! (qui a dit comme d’habitude ?)

Le souci d’une entreprise et son informatique est toujours de trouver la bonne solution sur le billard à trois bandes du stockage : performance, coût et disponibilité.

 

!http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef0148c79941f2970c-pi|title=image|height=272|style=background-image: none; border-right-width: 0px; margin: ; padding-left: 0px; padding-right: 0px; display: block; float: none; border-top-width: 0px; border-bottom-width: 0px; border-left-width: 0px; padding-top: 0px|alt=image|width=362|src=http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef0148c79941f2970c-pi|border=0!

Certains prétendent avoir la solution, baptisée le tiering, c’est-à-dire un mécanisme permettant de positionner la donnée sur le support magnétique en adéquation avec sa disponibilité, sa performance et sa criticité. Dans les faits c’est un palliatif car ils sont incapables d’obtenir une performance décente depuis un support capacitif et proposent ici une solution qui ne répond pas directement au besoin client. Elle est constituée d’un système compliqué qui répartit en permanence (une fois par jour en fait) les données sur les bons supports avec pour conséquences:

    • Une impossibilité à prédire sur quels supports vont être les données, qui peut faire le grand écart entre du SSD en miroir, du FC en RAID10 et du SATA en RAID5.
    • Des retards à l’allumage : il faut attendre que la donnée soit migrée sur le bon support pour qu’elle soit accélérée.
    • Un surcroît d’administration : les critères de changement de tier sont-ils adaptés à l’activité de mon entreprise, comment est réalisée l’identification des '”hot spots” (temps et seuils), qui a migré où ?  Est-ce qu’il y a de la place pour migrer sur mon tier de destination ?
    • Des effets collatéraux non maîtrisés: comment je garantis ma vitesse de sauvegarde, comment le système réagit lors d’une restauration s’il voit arriver des écritures massivement séquentielles ? Est-ce qu’il y a un seuil haut et un seuil bas de basculement sinon la donnée peut passer son temps entre deux tiers ?
    • Est-ce compatible avec des fonctions d’efficacité du stockage comme la déduplication, la compression ou encore le Thin Provisioning ?

Chez NetApp, on y répond par un mécanisme baptisé “Virtual Storage Tiering”. Pourquoi Virtual ? Parce qu’il n’y a pas besoin de support disque différent du SATA et que les accès sont accélérés uniquement pour les données qui en ont besoin, à l’aide d’une technologie à base de mémoire Flash:

 

!http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef0148c7994215970c-pi|title=image|height=236|style=background-image: none; border-right-width: 0px; margin: ; padding-left: 0px; padding-right: 0px; display: block; float: none; border-top-width: 0px; border-bottom-width: 0px; border-left-width: 0px; padding-top: 0px|alt=image|width=420|src=http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef0148c7994215970c-pi|border=0!

Cette mémoire Flash est associée à des fonctions logicielles embarquées permettant une utilisation intelligente, automatique et constamment optimisée : déduplication, la gestion de priorité et le thin provisioning sont 100% compatibles). On parle de ‘set it and forget’, qu’on peut traduire par un “sans les mains”. Autant dire que le surcoût d’administration est nul, c’est donc une vraie fonction à valeur ajoutée…

 

Tout cela en détail ici :http://www.netapp.com/us/company/leadership/flexible-it/feature-story-tier-less-cache-more.html

 

Pour les FAS Bl@ggers , MJA</p>

L’efficacité d’un datacenter est mesurée par deux indicateurs fondamentaux : l’efficacité de son infrastructure et l’efficacité de ses services. Ces piliers conduisent aux transformations que nous connaissons aujourd’hui que sont la virtualisation, la standardisation, la consolidation d’une part, l’automatisation et l’analyse d’autre part.

 

« NetApp OnCommand », annoncé en Novembre dernier a pour ambition de délivrer  cette efficacité d’infrastructure et de services, uniquement pour le métier qui reste le nôtre : le stockage !

Mais de quoi s’agit-il exactement ?

OnCommand rassemble les produits NetApp en un portfolio de fonctions permettant de gérer les infrastructures partagées de stockage NetApp.

 

!http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef0148c77a690b970c-pi|title=clip_image001|height=220|style=border-right: 0px; border-top: 0px; display: inline; border-left: 0px; border-bottom: 0px|alt=clip_image001|width=244|src=http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef0148c77a690b970c-pi|border=0!

On peut diviser OnCommand en 2 axes majeurs :

1 – La gestion :

OnCommand permet d’augmenter l’efficacité de l’infrastructure IT en adaptant les niveaux de services avec un minimum de coût et d’effort. On va ici utiliser 3 leviers :

Le contrôle

: l’optimisation du stockage avec Operations Manager et System Manager

L’automatisation

: la simplification des tâches d’administration en utilisant les suites SnapManager, Protection Manager et Provisioning Manager

L’analyse

: collecte et compilation des informations grâce à SANscreen

2 – L’intégration IT :

 

OnCommand Management Software offre la possibilité de piloter et de gérer l’intégralité des solutions de stockage NetApp au travers des solutions de gestion et d’automatisation tierces. C’est la porte d’accès pour toutes nos alliances technologiques d’automatisation.

 

!http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef0147e170bdd0970b-pi|title=clip_image002|height=126|style=border-right: 0px; border-top: 0px; display: inline; border-left: 0px; border-bottom: 0px|alt=clip_image002|width=244|src=http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef0147e170bdd0970b-pi|border=0!!http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef0148c77a692d970c-pi|title=Screen shot 2011-01-10 at 16.55.01|height=38|style=border-right: 0px; border-top: 0px; display: inline; border-left: 0px; border-bottom: 0px|alt=Screen shot 2011-01-10 at 16.55.01|width=74|src=http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef0148c77a692d970c-pi|border=0! !http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef0148c77a6940970c-pi|title=clip_image003|height=57|style=border-right: 0px; border-top: 0px; display: inline; border-left: 0px; border-bottom: 0px|alt=clip_image003|width=133|src=http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef0148c77a6940970c-pi|border=0!

h4.

Vous souhaitez aller plus loin dans l’automatisation de votre datacenter ? Vous possédez déjà vos outils maison ?

 

Rien de plus simple,  le NetApp Manageability (NM) SDK est fait pour vous ! C’est un SDK de développent qui facilite l’intégration des applications et des solutions NetApp dans les outils « fait maison » ou « open ». Ce SDK est disponible gratuitement pour toute la communauté NetApp, partenaires et clients. En téléchargement ici.

 

Et dans un esprit d’ouverture maximum, il est disponible en C/C++, Java, Perl et .Net et un wrapper pour PowerShell. Il y en a pour tous les goûts non ?

Tout ça vous paraît encore flou ? Vous avez besoin de plus de concret ?

 

Si vous souhaitez très rapidement mettre le pied à l’étrier, pour développer votre propre catalogue de service, votre portail d’automatisation (stockage ou globale) ou tout simplement pour vous familiariser avec ces outils et découvrir toutes les possibilités offertes par OnCommand, j’encourage les partenaires NetApp à télécharger cette machine virtuelle prête à l’emploi. Vous y trouverez :

 

- 3 simulateurs Data ONTAP 8 ( 2 « primaires » et 1 « secondaire »)

 

- La suite « Operations Manager » incluant « Protection Manager » et « Provisioning Manager » prête à l’emploi

 

- Le « NetApp Manageability SDK » avec des exemples de développement

 

- Les « NetApp Web services » et 1 serveur « LAMP » prêts pour développer votre portail de service.

 

NetApp poursuit un objectif clair : fournir au travers du portfolio « OnCommand », la meilleure suite logicielle de gestion du stockage des infrastructures partagées. OnCommand s’enrichit très vite, au rythme imposé par la nécessité de se tourner vers une IT plus flexible et plus efficace : suivez son actualité sur notre communauté !

Pour les FASBl@ggers, MRO

 

 

Toujours sur le sujet FlexPod for VMware :

Seconde partie :* qu’est-ce que ce n’est pas ?

FlexPod for VMware n’est pas :</p>  <ul>   <li>un bloc &quot;tout-ou-rien&quot;, “sur étagère”* qui fournit une puissance donnée (disons 100) et qu’on aligne dans le Datacenter, au risque de devoir en commander deux (2100) pour un besoin réel de 105…      <br /></li>    <li>une solution monolithique, figée, qu’on ne peut pas dimensionner (ou redimensionner) précisément en fonction des véritables besoins applicatifs et métiers (par exemple nombre de BAL Exchange, nombre de desktops View, genre et type d’applications utilisées …),       <br /></li>    <li>disponible uniquement en trois tailles uniques* (genre 0, 1, 2). Et si j’ai besoin d’une taille 1.5 ?? d’une taille 4 ?     
    restreinte à une seule solution d’orchestration

       

      Pour poursuivre mon analogie avec la couture (j’adooore aussi le tricot, je ne vous l’avais pas encore dit ?), lorsque l’on veut une pièce de qualité, il vaut mieux s’adresser à un tailleur, prendre des mesures et avoir l’assurance que la pièce s’adaptera au mieux au besoin. On peut aussi aller se fournir dans un magasin de prêt-à-porter, mas on doit alors choisir la bonne taille. Or parfois, certains vêtements n’existent qu’en S, M, et L. Comment faire si j’ai besoin de XS ou de XXL ? si le S est trop petit et le M trop grand ?     
      FlexPod for VMware, c’est du <b>sur-mesure</b>. Avec du sur-mesure (du prêt-à-porter aussi), je peux dans le futur recommander la même pièce (mon tailleur a gardé le patron). Avec du sur-mesure (mais pas toujours avec du prêt-à-porter), si dans quelques  mois j’ai un peu trop abusé des repas d’affaires (ou cessé d’en abuser), je peux demander à mon tailleur d’agrandir (ou de rétrécir) un peu la taille de mon pantalon…

      Alors, adoptez un FlexPod !

       

      Plus de 100 partenaires communs, spécialistes à valeur ajoutée, de Cisco, NetApp et VMware, certifiés sur UCS, Data ONTAP et vSphere, sont prêts à vous aider à adopter un FlexPod. Ils peuvent proposer, concevoir, implémenter, migrer, former, exploiter et parfois même supporter la solution.

       

      <font color="#0000ff">Ce sont nos vaillants petits tailleurs</font>… <font color="#0000ff">contre *les gros *géants !  (je plaisaaaaante !!  Smile )</font>   

      !http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef0147e0fc0198970b-pi|title=image|height=248|style=background-image: none; border-bottom: 0px; border-left: 0px; padding-left: 0px; padding-right: 0px; display: block; float: none; margin-left: auto; border-top: 0px; margin-right: auto; border-right: 0px; padding-top: 0px|alt=image|width=341|src=http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef0147e0fc0198970b-pi|border=0!



                                                                           © Walt Disney

      Ai-je rappelé qu’en cas de besoin d’accès au support sur une solution FlexPod, vous pouvez indépendamment appeler la hotline de NetApp, Cisco ou VMware pour obtenir de l’aide ? Non ? Maintenant, c’est dit ! Pour plus d’informations sur FlexPod, vous pouvez contacter votre interlocuteur Cisco ou NetApp favori, ou vers l’un des partenaires abilité à proposer l’offre.

      Pour les FAS Bl@aggers : CVA

      PS : toute ressemblance avec une autre solution packagée pour Datacenter ne serait pas fortuite…</p>

      Encore une année sous la neige abondante ! Vive Noël sous les sapins tout blanc.


      Elle est belle cette blanche poudreuse que j’adore quand il s’agit de prendre de jolies courbes dans des sentiers pas toujours balisés mais couverts d’une douce couche de neige légère.


       

      Si vous êtes comme moi un adepte du carving , et pas de la couture comme papa CVA, alors vous comprendrez aisément qu’il ne faut pas freiner, jamais&#0160;!!!!, sous peine de belles chutes et de beaux bleus&#0160;;) et puis c’est ça la nouvelle technique&#0160;!


      Alors bien sûr cela demande un peu de préparation et un équipement bien courbé.


      Sur la route c’est pareil : dans des conditions difficile, je choisis d’être debout sur les freins car soit je conduis un bon vieux tank, ou soit je ne sais pas piloter, soit  je choisis un véhicule adapté équipé et que je maîtrise, qui puisse me mener partout facilement. Et roule !


      Eh bien, dans notre métier c’est aussi la même chose !!


       

      Comme vient de le publier CVA, il y a les grosses cylindrées bien lourdes, difficiles à manœuvrer, ce que l’on appelle les silos, et les autres proposant légèreté, facilité de déplacement que l’on nomme FlexPod . Avec ce dernier je vais de l’avant, je maîtrise mes coûts, je déploie vite, etc.


      Le temps est bien aux POD (Point Of Demarcation) : iPod, Podcasts, FlexPoD, etc. car si j’en juge les buzz actuels nous sommes bien entrés dans l’ère du Cloud, et ça aussi ça touche aux POD :

      http://www.networkworld.com/news/tech/2010/090710-demarcation-cloud-services.html


      Et pourvu que ces nuages soient pleins de bonne neige !


      Alors jetez vos vieux skis tout droits et trop lourds, jetez vos gros silos poussiéreux, et rejoignez-nous dans l’univers moderne et flexible des POD !


      Pour les FAS Bl@ggers, JFM

       

       

      Parmi les annonces majeures du 9 novembre 2010,  nous n’avons pas encore présenté en détails sur notre blog  FlexPod for VMware

      Alors, qu’est-ce que c’est ? Qu’est-ce que ça n’est pas ?

      Première partie :* qu’est-ce que c’est ?
      *
      FlexPod for VMware est :

      ·

      une infrastructure conçue, validée et supportée par

      Cisco, NetApp et VMware

      pour améliorer et accélérer l’adoption des clouds, privés aussi bien que publics.

      Qui mieux que NetApp et Cisco pouvait proposer une infrastructure virtualisée de calcul et de stockage basée sur Ethernet ?+     
      !http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef0148c700c1f1970c-pi|title=clip_image001|height=105|style=background-image: none; border-right-width: 0px; padding-left: 0px; padding-right: 0px; display: block; float: none; border-top-width: 0px; border-bottom-width: 0px; margin-left: auto; border-left-width: 0px; margin-right: auto; padding-top: 0px|alt=clip_image001|width=431|src=http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef0148c700c1f1970c-pi|border=0!</p>  <p>· <b>une solution destinée aux grandes entreprises désireuses de gérer leur informatique comme un service</b>. On ne peut pas bâtir une infrastructure dynamique pour le Cloud à partir des composants matériels de l’informatique de grand-papa organisés en silo (« une application, une infrastructure ») : il est nécessaire de mettre en commun les ressources CPU, réseaux et stockage et de pouvoir allouer (et aussi facturer) les ressources à la demande pour être efficace et réactif.</p>  <p></p>  <p>· <b>une solution sécurisée</b>,  compatible avec l’architecture de référence de colocation sécurisée du même trio d’acteurs (SMT  - Secure Multi Tenancy)</p>  <p></p>  <p>· <b>une solution documentée (ici) et pré-dimensionnée </b>qui intègre les technologies avancées (et matures !) de NetApp, Cisco et VMware pour déployer une infrastructure partagée plus rapidement et plus efficacement :     <br />    
      !http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef0147e0f750ca970b-pi|title=clip_image002|height=332|style=background-image: none; border-right-width: 0px; padding-left: 0px; padding-right: 0px; display: block; float: none; border-top-width: 0px; border-bottom-width: 0px; margin-left: auto; border-left-width: 0px; margin-right: auto; padding-top: 0px|alt=clip_image002|width=311|src=http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef0147e0f750ca970b-pi|border=0!</p>  <p></p>  <p>Si je fais une analogie avec la couture (si si, j’aime beaucoup la couture), vous pouvez réaliser un vêtement vous-même avec du tissu, du fil et une aiguille, des ciseaux, en achetant tous ces éléments séparément et en les utilisant du mieux que vous pouvez, mais c’est quand même mieux avec un

      patron

      et une

      petite notice

      ! Sans patron, vous risquez de vous y prendre à plusieurs fois, de gâcher du tissu et de perdre du temps…(et de l’argent !)
      </p>  <p></p>  <p></p>  <p>· <b>une solution prévue par conception pour être élastique, redimensionnable et évolutive par incréments</b> avec la croissance du Cloud, en garantissant les niveaux de service et une grande simplicité d’exploitation.     <br />Selon votre besoin (ou celui de vos clients internes), vous pouvez prévoir plus ou moins de performance ou de capacité de stockage dans le design votre FlexPod, rajouter de la puissance une fois passé en production, ou upgrader votre FlexPod (par exemple passer du modèle FAS3210 au modèle FAS3240 dans le un Pod déjà déployé ou ajouter des modules FlashCache, des blades UCS).     

      +!http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef0148c700c6af970c-pi|title=clip_image003|height=254|style=background-image: none; border-bottom: 0px; border-left: 0px; padding-left: 0px; padding-right: 0px; display: block; float: none; margin-left: auto; border-top: 0px; margin-right: auto; border-right: 0px; padding-top: 0px|alt=clip_image003|width=403|src=http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef0148c700c6af970c-pi|border=0!

      Nos partenaires sont équipés d’outils de dimensionnement qui permettent de bâtir une architecture FlexPod qui répond au mieux à vos besoins, depuis une petite solution de départ (par exemple un POC) jusqu’à un déploiement massif. Une fois l’incrément défini, vous pouvez évoluer en juxtaposant les FlexPod tout en gardant un point de contrôle et d’administration unique.

       

      !http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef0148c700c213970c-pi|title=clip_image004|height=341|style=background-image: none; border-right-width: 0px; padding-left: 0px; padding-right: 0px; display: block; float: none; border-top-width: 0px; border-bottom-width: 0px; margin-left: auto; border-left-width: 0px; margin-right: auto; padding-top: 0px|alt=clip_image004|width=281|src=http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef0148c700c213970c-pi|border=0!

      ·

      une solution modulaire

      , que vous pouvez adopter par parties :
      vous avez déjà des équipements Nexus dans votre Datacenter ? Pas de problèmes ! Vous pouvez les incorporer à un design FlexPod. Vous pouvez même réutiliser des anciennes baies de disques dans un FlexPod (en les virtualisant grâce au V-Series de NetApp).

      ·

      une solution ouverte, compatible avec un grand nombre de solutions d’orchestration tierces

      , via les APIs ouvertes dudit trio.

       

      !http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef0147e0f750f2970b-pi|title=clip_image005|height=161|style=background-image: none; border-right-width: 0px; padding-left: 0px; padding-right: 0px; display: block; float: none; border-top-width: 0px; border-bottom-width: 0px; margin-left: auto; border-left-width: 0px; margin-right: auto; padding-top: 0px|alt=clip_image005|width=310|src=http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef0147e0f750f2970b-pi|border=0!

      La suite (ce que ce n’est PAS …) … demain !http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef0148c700c222970c-pi|style=border-bottom-style: none; border-right-style: none; border-top-style: none; border-left-style: none|alt=Smile|class=wlEmoticon wlEmoticon-smile|src=http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef0148c700c222970c-pi!

       

      Pour les FAS Bl@ggers : CVA</p>

       

       

      Nous savons que l’année 2011 sera encore et toujours celle du Cloud.

      Un des éléments clés pour être un leader dans ce domaine est la virtualisation de son infrastructure informatique.

       

      Cette virtualisation est déjà présente et mature sur les couches serveurs, réseaux et stockages, mais, comme évoqué dans le dernier BLOG de BP We are a Software Company !, une étape supplémentaire vient d’être franchie avec l’annonce de Data ONTAP-v ; en effet, il ne s’agit de rien d’autre que de l’arrivée de Data ONTAP dans une Virtual Machine, donc plus besoin de contrôleur physique ! 

      Data ONTAP-v est la disponibilité d'une partie des fonctionnalités de Data ONTAP à l’intérieur d’une VM sur un serveur physique connecté à des disques locaux.

       

      Cette VM résidera, en effet, sur une Blade SX960  du Primergy BX400 de Fujitsu hébergeant ESX 4.1 :

       

      !http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef0147e0dc853f970b-pi|height=136|style=border-top-width: 0px; border-left-width: 0px; border-bottom-width: 0px; border-right-width: 0px|alt=clip_image001[4]|width=244|src=http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef0147e0dc853f970b-pi|border=0!

      ++

       

      Les disques pilotés par cette version 8.0.1 de Data ONTAP seront les disques Fujitsu locaux et l’ensemble des protocoles IP (CIFS, iSCSI et NFS) seront disponibles. 

       

      Le schéma ci-dessous compare cette approche virtuelle avec un FAS classique : 

       

      !http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef0148c6e69e0d970c-pi|height=244|style=border-top-width: 0px; border-left-width: 0px; border-bottom-width: 0px; border-right-width: 0px|alt=clip_image002[4]|width=156|src=http://blogs.netapp.com/.a/6a00d8341ca27e53ef0148c6e69e0d970c-pi|border=0!++ 

       

      Cette solution embarquée devrait permettre d’adresser les besoins de « home directories » ou messageries de bon nombre de petites et moyennes entreprises. 

       

      Et dans l'hypothèse où un client utiliserait à la fois Data ONTAP-v et des contrôleurs physiques FAS ou V-series, que deviendrait notre admnistration Unifiée ?<br>Et bien, rien ne change à notre stratégie de simplification car l'ensemble resterait gérable depuis un point unique : le Virtual Center de VMware et ses Pluggins NetApp ! 

       

      +</p>Je crois qu’en 2011, le prochain pari à proposer sur les sites en ligne devrait être :
      <em>Quel sera le prochain élément d’un Data Center à devenir virtuel ?</em>  <p>+

       

      Pour le FASBl@ggers, EA.</p>

       

      Comme nous l’avons déjà abordé à plusieurs reprises sur notre Blog, NetApp et CISCO ont fait, ces derniers mois, plusieurs annonces mettant en lumière la vision commune de nos deux sociétés sur le Data Center de demain.

      En effet, les enjeux du Cloud passent par l’évolution des Data Centers vers toujours plus de Flexibilité et d’Agilité.

      Je souhaite attirer votre attention sur le fait que cette convergence de vision est bien loin de s’arrêter aux annonces marketing !

      Les familiers des solutions CISCO ont surement déjà entendu parler des CVD (CISCO Validated Design) qui ne sont rien d’autre que les descriptions détaillées d’architectures de références validées par CISCO.

      Et bien, vous pouvez trouver aujourd’hui pas moins de 9 architectures de référence validées par CISCO et toutes basées sur des solutions UCS, Nexus et NetApp.

      Voici quelques exemples de thématiques :

      [http://www.cisco.com/en/US/docs/solutions/Enterprise/Data_Center/App_Networking/UCS_Oracle_NetApp.html | http://www.cisco.com/en/US/docs/solutions/Enterprise/Data_Center/App_Networking/UCS_Oracle_NetApp.html]

      Démontre la très haute performance du couple UCS – NetApp en NFS pour héberger bases de données Oracle RAC soit en décisionnel, soit en OLTP.

      [http://www.cisco.com/en/US/docs/solutions/Enterprise/Data_Center/App_Networking/Exchange_VSphere_UCS_NetApp.html | http://www.cisco.com/en/US/docs/solutions/Enterprise/Data_Center/App_Networking/Exchange_VSphere_UCS_NetApp.html]

      Environnement Exchange 2010 sur des serveurs UCS et des baies NetApp, soit en virtuel, soit en physique …

      [http://www.cisco.com/en/US/docs/solutions/Enterprise/Data_Center/App_Networking/hypervexchange.html | http://www.cisco.com/en/US/docs/solutions/Enterprise/Data_Center/App_Networking/hypervexchange.html]

      Exchange 2010 en HyperV ce coup-ci !

      [http://www.cisco.com/en/US/docs/solutions/Enterprise/Data_Center/Virtualization/ucs_xd_vsphere_ntap.pdf | http://www.cisco.com/en/US/docs/solutions/Enterprise/Data_Center/Virtualization/ucs_xd_vsphere_ntap.pdf]

      Architecture VDI haut de gamme avec XenDesktop !

      [http://www.cisco.com/en/US/docs/solutions/Enterprise/Data_Center/Virtualization/ucs_view_netapp.html | http://www.cisco.com/en/US/docs/solutions/Enterprise/Data_Center/Virtualization/ucs_view_netapp.html]

      Scalabilité de View 4.5 !

      [http://www.cisco.com/en/US/docs/solutions/Enterprise/Data_Center/VMDC/2.0/introduction/vmdcIntro.html | http://www.cisco.com/en/US/docs/solutions/Enterprise/Data_Center/VMDC/2.0/introduction/vmdcIntro.html]

      Et bien d’autres CVD sur l’incontournable architecture unique SMT (Secure Multi Tenancy ) !!!

      Alors n’attendez plus pour déployer les yeux fermés les solutions CISCO NetApp !

      Pour les FASbl@ggers, EA.

       

      Filter Blog

      By author: By date:
      By tag: