1 2 3 9 Previous Next

French Associated Storage Bl@ggers

121 Posts authored by: matthieu

FAS2220_with_bezel_Left+Angle.jpgEh oui ! Ainsi était le nom de code interne du FAS2220 : Ruckus. On est en droit de se demander tout de suite s'il sera notre meilleur ami ? En tout cas, il fait tout pour car, on le sait, les contraintes d’un Datacenter pour les PME/PMI n’ont jamais été aussi nombreuses :

  • 70% du budget IT consacré à la maintenance
  • 55% du budget IT est consacré au matériel.
  • 59% de croissance annuelle des données (en moyenne)
  • Sans compter la polyvalence toujours plus large demandée aux équipes IT

 

C’est pourquoi nos solutions « entrée de gamme » ont un tel succès car plus de 10000 clients par an choisissent une solution de type FAS2240 et maintenant FAS2220. Pourquoi ?

  • Une base solide : nous aidons nos clients à partir d’une machine adaptée à leurs besoins, équipée de technologies avancées limitant l’accroissement des données telles que la déduplication ou la compression.
  • Simplicité privilégiée : nous aidons nos clients à conserver une infrastructure simple, facile à administrer et plus disponible (99,999% de taux de disponibilité sur notre parc installé)
  • Evolution assurée : nous aidons nos clients à faire évoluer cette infrastructure agile en évitant les ruptures de gamme (même entre générations différentes de matériel) et les migrations de données

 

Alors aujourd’hui, le FAS2220 permet d’accéder à une configuration à moins de 6600 €, qui peut évoluer jusque 180 To et est équipée de tout le logiciel qui fait la force de NetApp. Car ainsi nous sommes reconnus pour avoir le coût total de possession (TCO) le plus bas du marché et cette machine va renforcer cette caractéristique. Grâce aux fonctions intégrées spécifiques à NetApp, vous limitez l’empreinte de l’accroissement des données dans votre Datacenter :

 

Et ainsi, les OPEX sont optimisés du fait de l'utilisation supérieure de chaque To utile par rapport à une autre solution :

 

 

 

La vidéo ici illustre parfaitement ces avantages.

 

Grâce à des outils graphiques rapides et intuitifs (OnCommand System Manager 2.1), nous arrivons à faire en sorte que la volumétrie gérée par employé à l'IT est la plus importante du marché : intégration aux applications et environnements de virtualisation en particulier, sauvegardes cohérentes intégrées, rapports de capacity planning envoyé automatiquement chaque semaine (par exemple). Sans compter des outils d'analyse de la performance de l'infrastructure au global tel que OnCommand Balance, proposé à moitié prix avec chaque FAS2220 jusqu'au 31/12/2012. Voici des avantages qui font que le FAS2220 devient très vite le meilleur allié voire ami de chaque administrateur système de l’entreprise.

 

L'intégration des dernières technologies de performance, comme le Flashpool, permet ainsi aux entreprises qui ont fait le choix du FAS2220 (ou du FAS2240) d'accéder à la technologie de tiering virtualisé qui accélère ainsi leurs données en exploitant la technologie SSD sous forme de cache. Il faut rappeler que NetApp est le pionnier dans ce domaine et maîtrise parfaitement la technologie Flash et SSD utilisée comme un cache et non un espace disque classique. Bench à l'appui, on offre des niveaux de performance en SATA + SSD équivalents à du SAS uniquement, pour un coût moindre et des temps de réponse meilleurs.Une démocratisation des fonctions des baies de catégorie supérieure car proposées sur un entrée de gamme aujourd'hui.

 

Quant à la montée en puissance et l’accompagnement de cette technologie, avec les besoins, les nouveaux projets, la progression de l'entreprise, c’est bien simple : grâce à la technologie Clustering intégrée à Data Ontap, et bien il est désormais possible d’empiler les FAS2220 entre eux ou avec d’autres machines de la gamme NetApp comme le ferait une baie High-End, pour ne faire qu’un ensemble cohérent capable de vous apporter les services de stockage avec la puissance et la volumétrie cumulée de chaque élément, le tout administré depuis un point unique, toujours OnCommand System Manager 2.1. En poussant la technologie au maximum, on peut imaginer évoluer sans interruption et sans migration de données depuis un FAS2220 avec 500 Go jusqu'une plateforme clustering de 6 Po ! Si c'est pas de l'agilité !

matthieu

L’effet Turbo

Posted by matthieu Dec 23, 2011

Tout le monde connaît le turbo pour une voiture : un moyen de booster le moteur. Et cela existe depuis les années 70. A cette époque, le turbo était une technologie naissante et qui avait du mal à être au point. En effet, son déclenchement ne pouvait se faire qu’à partir d’un certain régime moteur et toute la puissance arrivait à ce moment-là, dans un mode tout ou rien. Il fallait un savoir-faire particulier pour pouvoir exploiter la puissance du moteur, disponible qu’à partir d’un certain régime. C’est pourquoi il était réservé aux voitures sportives.

Aujourd’hui en 2011 (bientôt 2012), les progrès effectués sur cette technologie sont énormes. Vous ne le savez peut-être pas, mais vous conduisez très certainement une voiture à moteur turbo, car tous les diesel actuels en sont dotés. Sauf que vous avez la puissance du moteur tout de suite, c’est linéaire et ne nécessite pas d’avoir des notions de pilotage pour l’exploiter correctement.

 

Et bien la Flashcache chez NetApp, c’est le turbo du 21ème siècle : on exploite sa puissance sans le savoir et sans administration ni expertise particulière. Le tiering automatique sur disque SSD, c’est le turbo des années 70 : il faut le temps que la donnée soit migrée sur le SSD pour bénéficier de l’accélération promise. On a alors ce genre de discussion démontrant la facilité d’utilisation d’une technologie à base de migration, lorsqu’un administrateur stockage appelle son comptable :

 

Admin : « - Salut, tu vas bien ?

 

Comptable : - Très bien. Tu es content de ta nouvelle baie WOY ? Elle nous a coûté un peu cher, surtout avec l’option de boost, je ne me souviens plus du nom de la fonction.

 

Admin : - Oui super, elle va vraiment vite grâce à sa technologie AST. T’as dû sentir la différence pour tes applis ?

 

Comptable : - Et bien justement, hier j’ai lancé une grosse requête sur les données de l’année dernière, j’ai dû annuler car d’habitude ça prend une demi-heure mais là au bout d’une heure, c’était toujours pas fini.

 

Admin : - Ah oui, c’est normal. Comme les données ne sont plus accédées, elles sont sur des disques lents pour économiser. Ensuite, la baie scanne dans la journée ce qui a besoin d’être accéléré avant de le recopier sur le flash, sur le boost si tu préfères, pendant la nuit. Tu peux relancer ta requête, tu verras ça prendra pas plus de 5 minutes, j’en suis sûr !

 

Comptable : - Ah bon, j’avais compris que l’accélération était immédiate, que j’avais pas à attendre. C’est embêtant parce que lundi, j’ai besoin d’infos sur les données de 2009, alors j’avais l’intention de lancer mon truc vendredi soir pour être sûr d’avoir le résultat dès lundi matin.

 

Admin : - Fais pas ça, ta requête va rentrer en conflit avec les backups full du week-end et on est limite sur les temps de réalisation. Si tu veux, on peut précharger les données sur les disques flash lundi matin tôt et tu lances ton batch lundi après-midi, ok ?

 

Comptable : - On peut faire ça ? C’est génial ! Ben vas-y alors !

 

Admin : - Tu dois juste me dire sur quelles portions de LUNs tes requêtes vont porter.

 

Comptable : - Les portions de quoi ? Tu es sûr de ton truc là ? »   Bon courage…

 

Cet échange démontre bien à quel point une technologie de tiering automatique peut être difficile à exploiter : temps de réponse lié à  la migration, difficulté à être pro-actif et administration supplémentaire associée.

 

Je vous invite à lire l’article suivant de notre newsletter TechOntap : http://www.netapp.com/us/communities/tech-ontap/tot-intelligent-caching-flash-cache-1008.html

Ainsi que le white paper écrit par ESG : http://media.netapp.com/documents/esg-netapp-solid-state-hierarchy.pdf

 

Ces deux papiers décrivent bien ce que je ressens en tant que technique : l’approche NetApp, centrée autour du logiciel, apporte toujours une solution plus intégrée et donc plus facile à mettre en œuvre.

 

Partenaires intégrateurs, pensez à la FlashCache pour toute nouvelle configuration et cher client / prospect, pensez à la FlashCache pour accélérer vos environnements critiques !

 

Je vous souhaite à tous de bonnes fêtes de noël !

 

Pour les FAS Bl@ggers, MJA

Hello, me revoici !!

 

Beaucoup de buzz autour de notre stand, reconnaissable de loin :

vm_3.png

 

Et toujours autant de succès autour du simulateur de vélo. Savez-vous qu'il y a plus de personnes qui ont pédalé dessus que de professionnels du cyclisme dans le monde ? Et que plus de 2500 kms ont été parcourus, toujours sur ce simulateur ?

En tout cas, celui qui réalise le temps scratch de la journée gagne un iPad. Hum, pas facile tout de même :

vm_sim1.png

 

Enfin, ma démo du jour : OnCommand Insight Balance. Ce produit permet de collecter des métriques de performance de votre infrastructure depuis l'applicatif (base de données, fichier de base) jusque la grappe RAID en passant par les serveurs ESX s'ils sont présents. Il suit tous ces éléments, qu'ils soient virtuels ou physiques.

Il a même la possibilité de se connecter aux bases pour décortiquer leur organisation sur le stockage. Le résultat donne une vue synthétique sur les flux de données dans l'infrastructure et qui cohabite avec qui:

IB1.png

 

Plus fort: l'outil est capable bien sûr de lever une alerte sur problème de performance d'un environnement mais aussi d'indiquer quels environnements (VMs ou bases) sont impactés si un environnement consomme plus de ressources qu'habituellement. Voici un exemple de rapport (cliquer sur l'image pour l'agrandir) :

IB2.jpg

 

Doté d'un moteur intelligent, il prend les mesures de temps de réponse et d'I/O dans le temps d'un environnement, en établit la moyenne, les valeurs max et min. A partir de là, cet outil vous donne ses prévisions en performance de l'environnement pour les prochaines 48 heures par exemple, en moyenne et valeurs min/max :

IB3.png

 

Vous voulez en savoir plus ? Deux solutions : venir nous voir sur le stand ou bien contactez votre commercial préféré 

 

En tout cas, moi je dis qu'avoir Madame Soleil dans son Cloud, il n'y a que NetApp pour savoir faire ça !

 

Pour les FAS Bl@gger, MJA

matthieu

Le cloud dans mon transat

Posted by matthieu Sep 4, 2011

Je ne suis pas au fait de l'actualité littéraire au quotidien, aussi lorsqu'il m'a fallu choisir un livre pour les vacances, j'ai délégué cette tâche à ma femme. Je me suis ainsi retrouvé en plein coeur d'un thriller : l'Epouvantail de Michael Connelly.

Quel rapport avec le cloud me direz-vous ? Eh bien figurez-vous que l'histoire met en scène un serial killer qui exerce le métier de directeur technique chez un hébergeur. Les victimes n'avaient strictement aucun rapport entre elles (sauf certains points communs physiques), pas même géographique. Et pour cause : leur bourreau trouvait ses victimes en piochant dans les bases de données de ses clients, majoritairement des cabinets d'avocats... Beau dépaysement pour se détendre en sirontant mon mojito...

 

Il n'empêche, ce livre est indirectement le reflet d'une préoccupation majeure pour qui veut externaliser certains services : la sécurité et la confidentialité des informations stockées. Un organisme spécialisé a été créé pour cela, la Cloud Security Alliance : https://cloudsecurityalliance.org/

 

Tout le monde le sait : toute offre d'hébergement repose sur un socle qui doit être fiable, flexible, évolutif et bien sûr sécurisé ! Et c'est pour cela que nous proposons Multistore, qui permet de créer des baies de stockage virtuelles, totalement étanches les unes aux autres et dédiées à un environnement ou client. Pourtant elles partagent la même base physique et ses disques : on parle de colocation sécurisée. Cet outil a largement fait ses preuves lors d'audits de sécurité, tel que celui-ci.

 

La colocation est une tendance forte aujourd'hui. Alors NetApp livre désormais cette licence Multistore dans le pack standard de tout nouveau FAS3200 ou 6200, baptisé Data Ontap Essentials (dont le contenu est décrit ici ou).

 

Cela permet à tous nos clients de disposer de cette fonctionnalité sécurisée soit pour de la colocation interne soit pour une infrastructure de cloud public de type xAAS, ce qui aura pour conséquence de rassurer leurs propres clients.

 

Il ne fait aucun doute que le personnage principal n'a pas fait appel à NetApp pour héberger ses données sinon il n'aurait pu mener à bien ses sinistres crimes.

 

 

Pour le FAS Bl@ggers, MJA.

Décryptage : la récente annonce Cloud de NetApp (juin 2011) comprend principalement trois composantes majeures:

 

1. Le renforcement de son écosystème de partenaires Cloud


FA1.png

2. Après le succès de FlexPod for VMware, de nouvelles solutions d’infrastructures complètes, pré-dimensionnées et prêtes à l’emploi pour le Cloud


 

FA2.png

3. Un nouveau logiciel de gestion unifié : OnCommand™.

 

Nous vous l’avions déjà présenté brièvement dans notre blog, en janvier dernier, alors… Quoi de neuf aujourd’hui pour OnCommand™ ?
Eh bien, NetApp propose désormais une intégration totale d’OnCommand™ avec les principales solutions d’automatisation et d'analyse du marché, ce qui permet une gestion et une orchestration de bout en bout de toute l’infrastructure partagée (ressources de calculs, réseau et stockage), la création de portails self-service, l’établissement et la surveillance des niveaux de service et la création de rapports (capacity planning..).

 

La nouvelle version d’OnCommand™ apporte dans une seule interface graphique, les bénéfices de cinq solutions précédentes de NetApp (Operations Manager, Protection Manager, Provisioning Manager, SnapManager for Virtual Infrastructure/VMware et SnapManager for Hyper-V), ce qui permet d’avoir une visibilité totale de l’infrastructure : de la VM aux espace disques.   Les nouveaux modules OnCommand™Insight et OnCommand™ Insight Balance (héritiers des solutions SANscreen et Akorri) permettent d’assurer la qualité de service sur l’infrastructure (stockage et virtualisation des serveurs), et de l’optimiser (et ceci en environnement hétérogène : quelles que soient les solutions de stockage ou de virtualisation en place).

 

FA3.png

Je vous résume les quatre avantages clés de cette solution de gestion unifiée :

 

a)      Un catalogue de service centralisé (définir)


Le catalogue OnCommand fournit automatiquement les services depuis un pool de stockage virtuel pour une efficacité optimale. Un service de stockage (ex : Gold, Silver, Bronze) est une abstraction comprenant l’ensemble des paramètres techniques de gestion de donnée  (provisioning, protection, isolation…)

 

FA4.png

b)      L’analyse des services (optimiser)


OnCommand Insight offre la visibilité requise et apporte les connaissances décisionnelles pour optimiser votre infrastructure IT virtuelle (performance et capacité). Cette application mérite-t-elle vraiment le coût du service Gold vu la mesure de son niveau de performance ??

 

FA5.png

c)       L’automatisation ((re)déployer rapidement)


OnCommand vous permet de déplacer des ordinateurs virtuels ou des données au sein du cloud et respecte automatiquement les règles des services de stockage. Il s’intègre aisément à votre solution d’orchestration ou de gestion existante (via les APIs ou le moteur de workflow NetApp).  Les services de stockage sont exposés au sein des outils de virtualisation les plus populaires (vCenter, SCVMM) et permettent aux administrateurs  des VMS de gérer simplement les données (pour plus de détails, relire mes trois billets sur l’automatisation).

 

FA6.png

d)      Le Libre Service (rendre autonome les utilisateurs)


OnCommand permet de créer rapidement et simplement des portails en libre-service. Par exemple, la demande de création d’un paysage SAP complet de support à la production peut être déposée par l’utilisateur final et traitée en quelques minutes.

 

FA7.png

Pour terminer ce petit billet, je vous propose, à titre de mise en musique de toutes ces solutions, de regarder cette petite démonstration des solutions vCloud Director de VMware, Newscale de Cisco et bien entendu OnCommand™  (sur le blog DataCenter de Cisco France).

 

Avec OnCommand™, gérer ses ressources informatiques à la demande n’a jamais été aussi facile, rapide et efficace. May the Cloud be with You !

 

Pour les FAS Bl@ggers: CVA

Le MetroCluster NetApp fête ses 7 ans ! 7 ans qu’il est disponible sur les configurations “standard” NetApp et presque une décennie qu’il est disponible au catalogue.

 

Il est intéressant de remarquer à quel point le MetroCluster NetApp, technologie ayant fait ses preuves depuis bien plus de 7 ans, fait toujours un véritable « carton » (Pour ceux qui auraient besoin de quelques rappels sur le MetroCluster, je vous invite à (re)lire l’excellent article de Matthieu ICI).

 

FA8.jpg

Les principales raisons de ce succès ont un peu évolué ces dernières années, et en plus du RTO = RPO = 0, on peut désormais citer :

 

- La virtualisation des serveurs - La virtualisation a banalisé la haute disponibilité des machines (virtuelles) même sur plusieurs salles ou plusieurs sites. Le stockage doit être au moins aussi disponible.

 

- La démocratisation du plan de reprise d’activité pour les petites structures informatique (comme pour les grandes) - Le MetroCluster est économiquement très intéressant.

 

- Et finalement, automatiser, simplifier, apporter une flexibilité accrue – Afin de s’adapter aux besoins d’aujourd’hui et de demain, la flexibilité est devenue le pré requis de base de tout système d’information. Le MetroCluster simplifie la vie des administrateurs, réduit les risques opérationnels et apporte une stratégie commune de sécurité aux environnements hétérogènes… et ce, sans ajouter de complexité d’infrastructure. Il est la pierre angulaire du système d’information de tous les clients ayant fait son choix.

 

La concurrence nous accusait de proposer une technologie en fin de vie, il y a de ça... plus de 18 mois ! Et non, le MetroCluster est plus que jamais un acteur phare de l’offre NetApp : pas moins d’une bonne dizaine de nouveaux clients français lui font confiance tous les mois !

 

Pour les FASBl@ggers, MRO

NetApp poursuit sur sa lancée cloud et met de nouvelles ressources à disposition de sa communauté. 


Le cloud est omniprésent cet été et NetApp ne dément pas cette tendance. Le lancement aujourd’hui de son nouveau logiciel de gestion NetApp® OnCommand™, permettant de contrôler, d'automatiser et d'analyser (nouveau!!) l'infrastructure de stockage partagé pour une meilleure efficacité des services s’inscrit dans la stratégie cloud de la société.

 

C’est l’occasion de revenir sur l’engagement de la société en matière de cloud et sur les dernières actualités relatives à ce sujet.

 

Engagement NetApp : la promesse de l’efficacité et de la flexibilité IT dans un environnement cloud


NetApp a développé une infrastructure IT partagée à la fois flexible et efficace, solution qui constitue le socle du cloud computing qu’il soit privé, public ou hybride. Il s’agit d’une solution mutualisée et sécurisée pouvant évoluer de manière dynamique, en fonction de la demande. En outre, NetApp fournit une base de stockage pour un environnement cloud se fondant sur une architecture de stockage unifié et un ensemble de fonctionnalités de gestion de stockage et de données basées sur Data ONTAP®,

 

Plus d’un milliard d’utilisateurs de services clouds se fondent déjà sur l’infrastructure NetApp pour leur IT. NetApp va aujourd’hui plus loin en mettant en œuvre une stratégie visant à fournir aux entreprises des services d’infrastructure cloud complets.

 

Objectif NetApp : vers une gestion intégrale de l’infrastructure cloud  


Les entreprises peuvent migrer vers un environnement cloud privé à leur propre rythme et à mesure que l'entreprise évolue, sans engendrer de perturbations dans leur infrastructure IT en se fondant sur l’approche unifiée de NetApp : des produits intégrés avec un écosystème global innovant et des approches combinées de partenaires clés. Les solutions logicielles de gestion du cloud de ces partenaires permettent notamment l'automatisation et la gestion de l'infrastructure cloud et s'intègrent à NetApp OnCommand.

 

Retour sur la roadmap cloud de NetApp :

 

Juin 2010 : Lancement du programme de partenariat avec les fournisseurs de services de NetApp.

 

Etat des lieux : ce programme compte aujourd’hui plus de 30 fournisseurs offrant plus de 50 services clouds à travers le monde.

 

Novembre 2010 : Lancement d’une nouvelle plateforme avec des nouvelles technolgies et fonctionnalités incluant FlexPod™ de Cisco et NetApp avec VMware.

 

Etat des lieux : plus de 150 clients ont déjà implémenté des solutions de data centers communes basées sur l'architecture FlexPod.

 

Mai 2011 : Présentation par NetApp et Cisco d’un guide de conception pour FlexPod, prenant en charge les applications SAP, ainsi que la nouvelle solution NetApp Hyper-V Cloud Fast Track avec Cisco élaborée en collaboration avec Microsoft.

 

Etat des lieux : Les principaux intégrateurs de systèmes (au niveau global et régional) utilisent ces solutions intégrées de cloud privé et les adaptent aux besoins professionnels uniques de chaque client. 

 

Juin 2011 : Lancement d’un nouveau logiciel de gestion OnCommand de NetApp et extension du programme de partenariat technologique Alliance.

 

Etat des lieux : NetApp a collaboré avec une vingtaine d’entreprises du domaine de la gestion du cloud, notamment BMC, CA, Fujitsu, Microsoft, newScale, Tivoli et VMware. Les accords de partenariats vont continuer de s’étoffer en vue d’approches de bout en bout des services clouds.

 

De nouvelles ressources pour la communauté : Bienvenue sur la communauté NetApp.

Face à un environnement en pleine mutation, garder le contact avec ses communautés est une priorité pour rester connecté, compétitif et innover. NetApp souhaite renforcer le lien avec l’ensemble de ses parties prenantes (interne, partenaires, utilisateurs, spécialistes et experts) tant au niveau global que local. En partageant les meilleures pratiques et en mettant en lumière les dernières innovations, tous peuvent s’enrichir. Plusieurs canaux de communication ont été développés pour les communautés (notamment en France) et NetApp invite chacun à l’interaction en communiquant ses idées, ses problématiques, ses questions out tout simplement ses commentaires. Nous sommes à votre écoute !

 

Où nous trouver au sujet du cloud ?

 

Nouveau – Site Web de NetApp dédié au cloud : www.netapp.com/cloud.

 

NetApp lance un site Web dédié au cloud dont le contenu comprend :

 

-       retour sur les meilleures pratiques en matière de cloud computing
-       point de vues de spécialistes du cloud
-       utilisation du cloud par les leaders technologiques, les fournisseurs de services ou les intégrateurs de systèmes en vue de plus d’efficacité IT
-       livres blancs à consulter
-       discussion avec les autres membres de la communauté
-       etc.

 

Un channel YouTube NetApp Cloud : www.youtube.com/user/NetAppTV#grid/user/F2B53DC61A1B869D

 

Communications Twitter : http://twitter.com/NetAppfrance?REF_SOURCE=EMM et sur NetApp Cloud à l'adresse www.twitter.com/NetAppCloud.

 

Un espace de discussion communauté NetApp : www.netapp.com/fr/communities.

 

A consulter également :


 

Plus d’informations :


La convention annuelle du CRIP s'est déroulée cette semaine.

 

 

NetApp a le plaisir d'être sponsor de cet événement et je crois que, cette année encore, on peut parler d'un succès (nombre de visiteurs, richesse des témoignages et des échanges, etc, ...)

 

 

Concernant NetApp, ce qui me frappe le plus à chaque fois, c'est la qualité des témoignages et l'utilisation pertinente et efficace que peuvent faire les clients de nos solutions.

 

 

Lors de cette convention, nous avons eu le plaisir d'avoir 2 témoignages clients et je trouve intéressant de partager avec vous les points clés que j'ai retenus pour chacun d'entre eux.

 

 

Le premier client (leader mondial des gaz dans l'industrie, la santé et l'environnement) nous a raconté comment il a mené un projet de consolidation et virtualisation pour l'ensemble de ses applications, cela en réutilisant et en faisant évoluer une baie NetApp qui était déjà en place pour du service de fichiers et de la sauvegarde sur disque.

 

 

Les avantages clés énumérés par le client ont été :

 

 

- Architecture unifiée : en effet, l'ensemble des protocoles sont utilisés sur cette baie de stockage NetApp, qui héberge aussi la sauvegarde de 300 sites distants répartis dans toute l'Europe ! Avec 2 personnes seulement pour gérer tout cela ainsi que l'infrastructure VMware !

 

 

- Amélioration des SLA grâce à l’utilisation des Snapshots pour sauvegarder les différents environnements : NAS, SQL, VMware avec un accès aux sauvegardes en ligne très apprécié !

 

 

- PRA en place basé sur une réplication SnapMirror homogène sur tous les environnements applicatifs et sans ajout de matériel ou logiciel supplémentaire.

 

 

- Sauvegardes des 300 sites distants sur disques via OSSV -> Centralisation / industrialisation et surtout suppression des robots sur les sites distants

 

 

- Déduplication généralisée avec 60% de gains sur VMware

 

 

Le deuxième client (Acteur du Cloud Computing offrant entre autre du software as a service) a mis en oeuvre une solution de type FlexPod pour VMware et a fait un témoignage commun autour des solutions CISCO et NetApp qu'il utilise.

 

 

Voici les principaux éléments qui lui ont fait gagner du temps et de l'argent :

 

 

- Intégration UCS-NetApp en SAN-FC : 128 espaces de stockage mis à disposition de ces UCS en 5 minutes !

 

 

- 65% d'espace économisé grâce à la déduplication et aux clones fins

 

 

- Virtual Storage Tiering : c'est à dire FlashCache + backend disque 100% SATA donnant d'excellentes performances pour un coût minimum sur la technologie disque : ratio prix/performances particulièrement intéressant !

 

 

Je m'arrête là volontairement, même si dans les 2 cas, les présentations ont duré une vingtaine de minutes et ont amené l'assistance à poser beaucoup de questions.

 

 

Je pense que ce type de retours d'expériences reste le meilleur moyen de mettre en avant les avantages uniques des solutions NetApp et sincèrement, si on continue à faire intervenir ainsi les clients NetApp, je crains que l'équipe avant-vente ne soit bientôt au chômage !

 

 

Pour les FASBl@ggers , EA.</p>

matthieu

FlexPod : épisode II

Posted by matthieu Jun 22, 2011

Si vous suivez l'actualité du cloud régulièrement, vous n'êtes pas sans savoir qu'en novembre dernier, NetApp, CISCO et VMware ont annoncé, en partenariat, une solution commune au 3 sociétés appelée : FlexPod for VMware.

Ce modèle, validé en amont, associe réseau, serveurs et stockage dans une infrastructure partagée.
Il est conçu pour prendre en charge de multiples applications et charges de travail et permettre aux clients d’accélérer et faciliter leur transition vers le cloud.
Les premières applications cibles étant : Exchange, SQL Server, SharePoint et View.

 

Et bien, après le succès de cette première association (en effet plus de 150 déploiements aujourd'hui dans la monde !) NetApp et CISCO viennent de franchir une étape supplémentaire le 17 mai dernier, en présentant une nouvelle solution spécifiquement conçue pour supporter les applications SAP dans le cloud.


En y regardant de plus prés, il n'est pas surprenant que la notion de FlexPod soit apparue pour ces environnements aussi.
En effet, lorsque l’on analyse les besoins des clients SAP dans le monde du cloud, on retrouve des thèmes déjà rencontrés pour d’autres environnements, tels que :


- Colocation sécurisée : pouvoir héberger de façon étanche et sécurisée différents environnements sur une même infrastructure partagée


- Allocation et dé-commissionnement de ressources dynamiquement et sans arrêter le service


- Garantir un niveau de service optimal et permettre la mise en place de solutions de protection de données simples et natives


- Déplacer les applications selon l’évolution des besoins (en charge, volumétrie, évolution technologiques, …)


- Monitoring / automatisation de la gestion des ressources dans son centre de données


- Refacturation


En synthèse, toutes les caractéristiques de l’offre FlexPod déjà spécifiée par NetApp, Cisco et VMware !


Les composants de cette solution sont :

 

FA9.png

 

 

FlexPod s’appuie toujours sur la plate-forme serveur Cisco Unified Computing System, les switchs Cisco Nexus et bien-sûr des baies de stockage NetApp.

 

Cisco et NetApp mettent à disposition de nouveaux guides de conception qui utilisent l’architecture FlexPod pour supporter les applications SAP.


    • Ce modèle permet aux clients de basculer leurs applications SAP existantes ou nouvelles vers un environnement flexible et dynamique de type cloud.
    • La solution FlexPod pour les applications SAP supporte à la fois les configurations virtuelles et physiques et peut être étendue ou réduite à la demande, en fonction des besoins.
    • Pour une sécurité renforcée, les clients peuvent isoler leurs environnements de développement ou de maintenance, ou gérer leurs différents environnements de production SAP en s’appuyant sur le guide Secure Multi-tenancy (SMT) de Cisco, NetApp et VMware.

 

Pour cette occasion, Cisco, NetApp et VMware ont mis en place un nouveau laboratoire de support unifié où les ingénieurs de support peuvent reproduire les environnements de leurs clients, diagnostiquer les problèmes et les résoudre rapidement. Ce nouveau laboratoire renforce le modèle de support coopératif 24/24 que Cisco, NetApp et VMware ont développé afin d’apporter aux clients une réponse optimale concernant l’identification et la résolution des problèmes potentiels relatifs aux modèles d’architecture FlexPod pour VMware et SMT.

 

Je sais pas vous, mais moi, j'espère qu'il y aura beaucoup d'autres épisodes FlexPod !
Pourquoi pas avec Citrix, ou un cousin de type Fast Track avec Microsoft par exemple ... (ok je triche, je sais déjà qu'ils sont sortis)
A suivre donc ....

 

Pour le FASBl@ggers , EA.</p>

S’il fallait un mot un seul pour résumer cette annonce, je dirais : UNIFIE.

 

Normal, pour NetApp, le stockage unifié est un leitmotiv bien connu de nos clients et de nos partenaires, avec de nombreuses références à la clé.
Témoin de cet adage, cet article : http://www.veilletechno-it.info/sauvegardes/commvault-simpana-9-le-pro-de-la-sauvegarde-unifiee/

 

Oui bien sûr, il s’agit de Simpana de Commvault, mais c’est bien sous le label SnapProtect que NetApp a signé son accord OEM.

 

Cet outil est un nouveau chapitre dans les solutions de protection de données NetApp : http://www.netapp.com/fr/solutions/infrastructure/data-protection/

 

Sa force est sans conteste la possibilité de mettre en place une solution de sauvegarde de bout en bout, avec une indexation fine et rapide, une reconstruction des données applicatives ultra rapide. Il s’appuie bien sûr sur les Snapshots NetApp, les réplications incrémentales « block for ever » de SnapVault et de SnapMirror, et finalement NDMP pour la mise sur bandes.

 

Pour assurer la consistance des applications, de nombreux agents sont disponibles. Ils couvrent par exemple, Oracle, SQL, Exchange, vSphere, Hyper-V, etc.

 

Une illustration nous donne l’architecture synthétique suivante :

FA10.jpg

Je vous joins également une description technique rapide, afin de vous donner un autre aperçu : http://www.netapp.com/fr/library/datasheets/ds-3157-fr.html

 

Il ne faut certainement pas oublier un autre élément qui a son importance : le même outil permet de piloter son archivage de données ! Quand je vous disais UNIFIE, ce n’était pas un vain mot…

 

Bref, je vous engage à continuer à traiter des projets de sauvegarde avec les solutions NetApp.
A l’unicité de la proposition de valeur et du ROI de la technologie SnapVault, s'ajoute celle de cette nouvelle offre attractive !

 

Pour les FAS Bl@ggers, JFM

matthieu

Un twitt pour un prix !

Posted by matthieu Jun 7, 2011

Et que diriez-vous d'un petit jeu ?

 

Facile...
Je vous propose de lire ce blog:
http://blogs.netapp.com/exposed/2011/06/twitter-contest-define-the-cloud.html

 

et de faire un twitt averc votre définition de ce que cloud est pour vous.

 

N'attendez pas, car nombreux sont déjà ceux qui ont donné leurs mots, mais cela ne suffit
pas, nous attendons les votres.

 

A vos bons mots, donc.

 

Pour les FAS Bl@ggers, JFM

L’univers du stockage ne déroge pas au phénomène de mode sur bien des sujets. L’un d’eux concerne le « Boot On San » ou le « Boot From San ». Personnellement, je suis d’ailleurs souvent confronté à cette question : doit-on s’affranchir des disques internes des serveurs ? Essayons de décortiquer la pertinence de NetApp dans ce domaine.

Pourquoi faire du « Boot On SAN » ?

« Booter » sur un SAN présente tous les avantages de gestion d’un stockage centralisé.

  • Maximisation de l’utilisation de l’espace disque
  • Souplesse et flexibilité de la gestion quotidienne
  • Sécuriser aisément ses données
  • Bénéficier de performances accrues…

Je suis sûr que les administrateurs de stockages ne manqueront pas de compléter cette liste.

Le « Boot On SAN » permet aussi de banaliser le serveur physique, dans une moindre mesure que la virtualisation. Néanmoins, il simplifie grandement la restauration d’un serveur en cas de panne ou plus globalement, lors  d’un « Plan de Reprise d’Activités »

Pourquoi « Booter » sur NetApp ?

Le revers de la médaille du « Boot On SAN » classique  est une simple équation économique pas très favorable : en effet, le « prix du Giga » brut d’un SAN reste encore plus élevé que celui des disques internes qui sont d’ailleurs souvent inclus dans n’importe quel serveur.

NetApp va complètement inverser cette tendance : comme dans les environnements virtualisés, la déduplication combinée au Thin Provisioning à ici toute son importance. Non seulement, elle va réduire drastiquement la consommation d’espace de stockage mais également augmenter largement les performances de ces systèmes.

Des fonctionnalités majeures de Data ONTAP vont aussi apporter beaucoup de flexibilité à ces environnements. En voici quelques unes :

FlexClone for file

C’est une évolution de Flexclone disponible depuis Data ONTAP 7.3. Elle permet de cloner en quelques secondes un fichier, une machine virtuelle ou… un disque template de Boot. Le déploiement d’une nouvelle machine physique n’a jamais été aussi simple et rapide. Une Vidéo de l’un de nos experts en protection de donnéesexplique son fonctionnement en environnement virtualisé : cela reste parfaitement applicable en « Boot On SAN » !

SnapRestore

La restauration instantanée NetApp vous assure une indisponibilité minimum en cas de crash du système. Qui peut prétendre restaurer tout un OS avec un simple reboot ?

SnapDrive

SnapDrive dans ses dernières versions pour Windows gère les LUN de boot. Vous pouvez même faire un SnapShot de votre système à partir du serveur.

freanch blog pic2.jpg

Le C:/ dans SnapDrive

Vous trouverez ici une démo Cisco de la mise en place de « Boot On San » UCS, sur NetApp évidement.

Mise en application (à échelle réduite)

J’ai moi même mis en application à tout petite échelle, dans le Démo Center parisien de NetApp, le « Boot On SAN ». J’ai ainsi migré 10 serveurs (Windows 2008, Linux et Solaris).

Nous obtenons des gains surprenants de 85% de taux de dédupe sur seulement quelques serveurs. Nous avons provisionné 10x 80Go de stockage pour une occupation inférieure à 15Go sur la baie de stockage !

frech3.jpg

Gain de 85% sur quelques LUN Windows2008

Nous économisons la consommation disques internes de 10 serveurs (20 disques en Raid1). En faisant un rapide calcul, nous économisons 300 Watts électriques doncenviron 500 Watts électriques incluant le dissipation calorifique.

Bien sûr, à petite échelle le gain peu sembler dérisoire, mais imaginez les gains en considérant 50 ou 100 serveurs voir plus !

En conclusion, utiliser NetApp pour votre « Boot On SAN » vous apporte de la flexibilité et beaucoup plus de sécurité. De plus, l’équation économique devient réellement avantageuse en utilisant la déduplication. Croyez vous que je devrais demander à mon patron un pourcentage sur les gains réalisés ? :-)

Pour les FASBl@ggers, MRO

NetApp E-Series, c’est le nouveau nom des baies de stockage Engenio, depuis que NetApp a annoncé la finalisation de l’acquisition de la branche stockage externe de LSI lundi dernier.

 

NetApp prévoit sans équivoque de continuer et de renforcer le modèle précédent de distribution de ces systèmes via des partenaires OEM bien connus : Dell, IBM, Oracle/Sun, Rackable/SGI, Teradata, mais aussi (cocorico !) Bull J. Notez bien que la commercialisation de la gamme E-Series ne se fait que via le canal des OEM et non directement via la force de vente NetApp.

 

Pour ceux qui ne connaitraient pas cette technologie, sachez qu’outre une présence importante dans la plupart des salles machines grâce à nos nouveaux OEM, sous des noms divers (DS, FLX,…) elle est aussi très implantée dans le domaine du calcul haute performance, et qu’elle équipe par exemple le sixième super-calculateur le plus puissant au monde (le Tera 100 du CEA).

 

Dans la foulée de la confirmation de cette acquisition, NetApp a annoncé trois autres choses :

 

  • Le E5400 : un nouveau modèle qui rejoint la famille E-Series (comportant déjà le E2600 et le E7900) et qui est dédié aux environnements très exigeants à la fois en en bande passante et en densité (120 To @ 6 Go/s dans seulement 4U).
  • Une solution de Full Motion Video, pour le moment réservée uniquement au Secteur Public des Etats-Unis (Fédéral, c a d l’armée) via des partenaires ciblés. Cette solution aura comme premier but d’améliorer l’efficacité opérationnelle via la collecte et l’analyse de renseignements temps réels sur les théâtres d’opérations (plus dans le billet de David Hitz).
  • Une solution dédiée à Hadoop, qui adressera le marché émergent du BIG 
    (Big Data / Big Content / Big Analysis).

 

Je sais pas vous, mais si la vidéo, ça me parle bien, en revanche Hadoop….. ??? Au début, j’ai cru que c’était Hadopi ! ;-)

 

Plus sérieusement, Hadoop est une solution open-source de calcul distribué, nous venant de chez Apache, comportant entre autres un système de fichier optimisé (HDFS) et des fonctions de recherche et d’indexation rapides pour du contenu non structuré et distribué. Hadoop permet de lier logiquement en une seule archive des collections réparties sur le réseau, et de traiter très rapidement ces données.

 

La R&D de NetApp a identifié plusieurs cas d’usage de Hadoop qui tireront un grand bénéfice en termes de coût, de performance, de gestion et de fiabilité, à déléguer la couche stockage à un système spécialisé. Cela se traduit par la nouvelle solution E-Series Hadoop de NetApp, disponible prochainement (~ rentrée 2011). Notez bien que, fidèle à sa stratégie de partenariat, NetApp ne propose pas sa propre distribution propriétaire de Hadoop, mais positionnera cette solution de stockage avec ses Alliances et partenaires Hadoop, en leur confiant les projets service et le support.

 

Comme l’écrit mon collègue Val dans son dernier billet, on parlera très certainement bientôt de hadooplers dans le monde Hadoop (par analogie avec les « filers » NetApp)

 

Pour les FAS Bl@ggers : CVA

Quand nous travaillons sur un nouveau projet avec nos clients et partenaires, il est très fréquent que l’on nous demande de contacter d'autres clients référents ayant déjà mené des projets similaires avec NetApp.

 

 

Cela ne pose d’ailleurs jamais de problème de trouver des clients satisfaits de l’utilisation qu’ils font de nos solutions au quotidien.

 

 

Mais il est possible aujourd’hui d’aller plus loin !

 

 

En effet, je vous conseille de vous attarder quelques minutes sur notre site web et notamment ce que nous appelons (dans le cadre de l’évolution de notre Branding) une histoire épique ou « Epic Story ».

 

 

La première d’entre elles concerne la société Suncorp , elle a été publiée il y a quelques semaines.

 

 

Suncorp est un des leaders Australiens des services financiers. Il décrit en détails les transformations de son infrastructure partagée réalisées avec NetApp

http://media.netapp.com/documents/cs-suncorp-fr.pdf

 

 

En dehors des apports techniques, la description des gains en efficacité et surtout des réductions de coûts associées est très impressionnante :

 

 

- baisse des coûts IT de 20% tout en multipliant la volumétrie utilisée par 3 durant les trois dernières années,

 

 

- baisse des coût de stockage de 40% en 18 mois (l’objectif initial du projet était d’y arriver en 4 ans !)

 

 

-

 

 

Et pour aller au bout de l’analyse, Suncorp a même accepté, qu’en complément de son témoignage, un cabinet extérieur (Oliver Wyman) étudie l’ensemble des gains réalisés

http://media.netapp.com/documents/ar-suncorp-case-study-fr.pdf

 

 

Quelques extraits des conclusions de cette analyse :

 

 

- +Souplesse accrue grâce à la planification de la capacité et à la gestion du changement : +

 

 

Suncorp a exploité des modèles spécifiques et des processus cohérents et reproductibles proposés par NetApp pour gagner en agilité. « Une des principales améliorations concernait la planification de la capacité... nos nouveaux processus nous permettent de prévoir les goulets d'étranglement. Nous avons gagné en souplesse, nous faisons preuve de plus d'innovations et nous respectons les besoins de nos clients internes ».

 

- +Diminution des risques grâce à une protection cohérente des données : +

 

 

Suncorp utilise NetApp+ Snapshot® pour assurer la protection locale des données de toutes les applications. Au sein de+

 

l'environnement précédent, les gestionnaires de stockage de Suncorp devaient récupérer les données sur des bandes pour la majorité des applications en cas d'erreur ou de corruption de fichier. En raison du surcoût requis par le système précédent, Suncorp sauvegardait moins de 10 % sur le système de stockage primaire. Aujourd'hui, la restauration des données par Snapshot ne prend que quelques minutes, et non plusieurs heures ou jours, et peut être appliquée à tous les niveaux de service.

 

 

- +Efficacité accrue grâce à des délais d’approvisionnement plus rapides et à une plus grande facilité de gestion : +

 

 

Le succès de Suncorp se vérifie notamment à travers les réductions globales des temps d'activation et de livraison des projets, et à la capacité de l’organisation IT de satisfaire les besoins opérationnels : « Il fallait autrefois des semaines pour tout stocker. Un jour suffit à présent ».

 

- +Meilleure qualité assurée par des niveaux de service améliorés pour les applications : +

 

 

Suncorp a réécrit l'ensemble du catalogue de services au sein de la nouvelle architecture, remplaçant l'ancienne méthodologie qui consistait essentiellement à décliner le même service en quatre niveaux distincts, en fonction des spécifications de l'hôte d'application. « NetApp nous a permis d'agir sur les +processus pour améliorer la qualité et réduire les pannes et les temps d'inactivité». +Suncorp poursuit son illustration en affirmant : « nous avons réduit l'incidence des temps d’arrêts et

 

garantissons un service aux utilisateurs, autre avantage des processus améliorés ».

 

Je sais pas pour vous, mais je trouve que ce genre d’histoire, qui, à la différence d’un conte de fées est bien réelle, vaut bien mieux que des dizaines de présentations ou voire que de passer son temps à vouloir faire croire que les solutions des compétiteurs ne fonctionnent pas …

 

 

Et puis la mode est bien aux belles histoires quelques jours à peine après que Kate et William se soient dit OUI  …

 

 

Vivement la suite des histoires épiques,

 

 

Pour les FASBl@ggers, EA.

matthieu

Une bien belle équipe !

Posted by matthieu Apr 20, 2011

Le NetApp Partners tour (http://www.partnerstour.fr) vient de se terminer.
Voici l’heure des bilans…
En trois ans, NetApp a développé activement son réseau à travers ses partenaires, passant d’une quinzaine de clients à 115 aujourd’hui.

 

L’étape ultime de Strasbourg du Partners Tour 2011 a reflété le dynamisme de l’événement au niveau local avec pas moins de 29 participants contre 19 en 2010.
Le succès de l’événement s’explique notamment par le dynamisme de l’équipe NetApp et par sa démarche, très appréciée, à la rencontre de ses partenaires locaux.
Ces derniers ont également été attirés par la rumeur. « On entend de plus en plus parler de NetApp dans la région », déclare Emmanuel Pasquier, ingénieur commercial NetApp en région Est.

La mobilisation de la Direction Générale, avec la présence de Marc Montiel, Directeur Général, et de Michel Fauchet, Directeur Channel et Alliances, a également marqué les esprits.

 

Découvrez les témoignages de nos partenaires avec par ordre d’apparition :

 

Lille :  Scasicomp -Thierry Lepretre
Aix :
Nextec – Bernard Nicosia
Nantes : Capaciti - Bastien Condou-Labardisse
Toulouse
: Groupe D.FI  - Yann Josse
Lyon : C-Storage – Philippe Vacheron
Strasbourg
partenaire Overlap - Dominique Barbier

 

Voici le bilan chiffré de ce NetApp Partners Tour 2011 :
- 270 partenaires sur 6 villes
- 47 Dirigeants/Directeurs présents aux 6 ateliers culinaires.
- 6 témoignages filmés de partenaires
- Des ateliers avec une ambiance conviviale et studieuse
- Un cocktail animé par nos distributeurs avec un tirage au sort du côté d’Amosdec et la certification NASA en live du côté d’Arrow.
- Une communication active et continue à travers un site internet dédié dynamique, des relais sur nos réseaux sociaux et  un suivi de la presse Channel.

 

Ce vrai succès nous le partageons avec tous nos partenaires, et leur enthousiasme nous incite à encore plus pour demain !

 

Alors à demain…

 

Pour les FAS Bl@ggers, JFM

FA11.png

Filter Blog

By author: By date:
By tag: