Currently Being Moderated
cvanagt

NetApp et SAP HANA

Posted by cvanagt in French Associated Storage Bl@ggers on Apr 18, 2013 12:36:23 AM

NetApp est sponsor platinum du salon Fujitsu IT Futures qui a lieu le mardi 23 avril 2013 au CNIT. Plusieurs solutions communes de NetApp et Fujitsu y seront mises en exergue notamment la toute dernière : SAP HANA. On peut noter de plus en plus de buzz autour de cette solution « analytical » de SAP…

Voyons pourquoi dans ce petit billet.

 

Depuis 14 ans, NetApp et Fujitsu ont une vision commune sur la façon dont le SI doit évoluer pour soutenir la croissance des entreprises.

Ce partenariat est à plusieurs niveaux :

  • au niveau exécutif : les directions respectives sont alignées, sur tous les continents,
  • au niveau technologique : depuis de nombreuses années, NetApp et Fujitsu ont combiné la force de leurs R&D respectives et complémentaires dans des solutions intégrées communes, comme FlexFrame pour SAP, vShape et aussi, aujourd’hui, l’appliance pour SAP HANA.
  • en enfin au niveau commercial et Marketing puisque ces deux sociétés engagent ensemble pour proposer et délivrer ces solutions.

 

Le partenariat NetApp / SAP n’est pas récent non plus : commencé il y a plus de 10 ans, SAP utilise aujourd’hui plus de 20 Po de stockage NetApp pour son propre SI, et NetApp repose sur SAP pour une bonne partie de ses applications.

 

Pourquoi une nouvelle solution comme HANA dédiée à l’analyse ?

 

Pour l’agilité :

Aujourd’hui, le système d’informations d’une entreprise doit être un moteur du business;

il doit permettre d’accélérer la croissance et la profitabilité de l’entreprise et pour cela :

  • pouvoir s’adapter extrêmement rapidement aux changements de tactique voire de stratégie
  • gérer au mieux les contraintes de budgets, qui sont plutôt en berne, clairement « faire plus avec moins »
  • et enfin, il évoluer sans rupture et sans limites : en aucun cas il ne doit être un frein à l’activité de l’entreprise.

Ce n’est pas pour rien que certaines sociétés innovantes (suivez mon regard) proposent des infrastructures agiles comme fondation des systèmes d’information.

 

Pour la rapidité :

Aujourd’hui, votre ado (si comme moi vous avez la chance d’être parent) ou votre grand-mère peut en quelques tapes sur sa tablette, trouver réponse à quasiment n’importe quelle question, savoir où acheter au meilleur prix l’article de ses rêves, etc. ... Avec la consumérisation de l’IT, la démocratisation d’Internet et des applications pour tout(e)s, le BYOD, les utilisateurs internes des sociétés comme leurs clients, veulent désormais des résultats immédiats à une question ou un traitement. On est passé dans le temps réel. Le SI des entreprises, des organisations publiques, doit donc pouvoir offrir cette même réactivité pour répondre au mieux à ses clients ou partenaires internes comme externes. Si le système ne répond pas assez vite, eh bien, dans le meilleur des cas, l’utilisateur est mécontent, et dans le pire, il va voir ailleurs…

 

Par conséquent, il faut de nouvelles solutions, en rupture par rapport aux architectures traditionnelles, pour répondre à ces nouvelles contraintes d’agilité et d’instantanéité.

 

Rappelons ce qu’est SAP HANA :

 

  • Le premier aspect novateur de cette nouvelle architecture consiste à combiner le logiciel SAP, la puissance de traitement de serveurs performants et le stockage NetApp dans un seul bloc totalement intégré, un peu comme une boîte noire (on parle d’appliance, cad de dispositif dédié).
  • Le deuxième aspect novateur, c’est que chacun de ces blocs peut gérer la base de données SAP directement en mémoire vive, ce qui garantit les meilleures performances et permet de répondre aux impératifs d’instantanéité que j’évoquais précédemment. (faut-il rappeler que la RAM a des temps d’accès mille fois plus faibles que le stockage sur disques durs).
  • Aussi, SAP HANA est capable de manipuler des données structurées comme des données non-structurées (des informations présentes dans des fichiers plats ou des tableurs par exemple)

SAPHANA.png

  • Enfin, l’évolutivité est extrêmement simple puisque pour ajouter de la puissance, il suffit d’ajouter des blocs les uns aux autres. En fait, avec HANA, SAP a inventé le scale-out applicatif : l’évolutivité horizontale pour les applications d’entreprises.

SAPHANA2.png

Résultat : on assiste à un gain phénoménal, de l’ordre d’un facteur 1000, sur les temps de traitement. (Il faut par exemple 8 secondes pour traiter 2 milliards d’enregistrements). Sans multiplier le surcoût d’un même ordre. Si l’on cherche à changer d’échelle dans ses temps d’analyse, le ROI est immédiat.

 

Avec cette architecture « in memory », SAP HANA a permis de faire sauter les différents verrous qui freinaient habituellement l’analyse de données et la décision : l’explosion du volume de donnée, leur extraction du système transactionnel vers le système d’analyse, et enfin l’analyse proprement dite.

 

Dans sa première version, elle cible plutôt les environnements de Business Intelligence, où il faut analyser d’énormes quantités de données pour en tirer une information clé capitaâale, et décider en temps réel : on est clairement dans le domaine du Big Data.

 

SAP HANA permet de répondre à cette problématique, là où les systèmes traditionnels se retrouvent vite à bout de souffle.

 

Dans un prochain billet, je vous détaillerai l’apport des solutions NetApp dans la solution HANA de SAP.

 

 

Pour les FAS Bl@ggers,

CVA


Comments

Filter Blog

By author: By date:
By tag: