Currently Being Moderated

Eh oui chez NetApp nous ne parlons plus en Téraoctets, ni en Pétaoctets, mais en Exaoctets !

 

17 Pétaoctets de Flash Cache accélèrent 2 Exaoctets de disques générant des quantités insoupçonnées d’excès de vitesse sur des médias lents pas nature. Il y a de quoi regarder de plus près. Flash Cache a été le premier produit de cette famille et il a bien montré son efficacité en tant que cache automatisé permettant de changer d’idée quant au type de disques à utiliser.

 

Cette offre a été la première entorse aux sacro-saintes idées reçues !

Il n’est pas obligatoire de faire du RAID 1 pour les bases de données.

Il n’est pas obligatoire de faire du striping (RAID 0) pour taquiner des débits indécents.

Il n’est pas obligatoire d’utiliser des disques rapides pour avoir de bonnes performances.

 

Nous revendiquons de changer l’ordre établi, en proposant des alternatives innovantes et économiques. Et ce n’est pas fini. NetApp n’est pas un suiveur mais bien une entreprise d’innovation.

 

Entrons un peu plus dans le détail, sur un sujet que vous connaissez déjà bien. Les modules Flash Cache associés au logiciel FlexScale permettent :

  • L’amélioration significative des temps de service
  • L’augmentation de la performance en entrées/sorties d’une solution de stockage
  • La possibilité à iso temps de service et à iso performance, de diminuer le nombre de disques nécessaires, ou de changer de technoloie disques pour utiliser des disques plus lents.
  • L’amélioration  des performances de façon simple et automatique :
    • Nul besoin d’outil pour déterminer les « Hot Spot ». Les données d’un « Hot Spot » étant par nature accédées fréquemment, elles se trouveront naturellement en mémoire (flash !) et bénéficieront des performances associées.
    • Nul besoin de mécanismes de migration des données,
    • Nul besoin de se préoccuper de l’architecture de stockage. Le cache ne sera peuplé que de données qui vont réellement en bénéficier (qu’elles soient dans une LUN, réparties entre plusieurs LUNs ou plus largement disséminées)
  • L’amélioration du TCO par:
    • La diminution du nombre de disques pour répondre à un même besoin de performance
    • L’utilisation de technologies disques moins chères (SATA) dans des environnements nécessitant à priori l’utilisation de technologies disques plus petits et plus rapides
    • Des gains considérables en coûts d’acquisition, en consommation électrique, en dissipation calorifique et en occupation d’espace au sol.

 

vst blog 2 im1 bis.JPG

vst blog 2 im2 bis.JPG

Data ONTAP permet aux administrateurs de baies FAS n’ayant pas recours aux modules Flash Cache de modéliser et prévoir les gains obtenus par l’adjonction de tels modules. Il suffit d’utiliser les outils natifs de collectes de performance, qui permettent de savoir quel serait le nombre de disques remplaçables par cette technologie.

 

Nous n’avons pas peur d’être flashé, et vous ?

 

Pour les FAS Bl@ggers, JFM

Comments

Filter Blog

By author: By date:
By tag: