Currently Being Moderated

Je ne le répéterai jamais assez : MetroCluster est  l’une des plus belles pépites de NetApp (avec vFiler DR ou Balance). Surtout avec la dernière version de vSphere.

(MAJ du 14/08/12 : vSphere 5.0 apparaît dans le KB VMware du MetroCluster). En effet, que de progrès parcourus de part et d’autre depuis le début ! Avant d'arriver à plusieurs dizaines de milliers de MetroCluster en production dans le monde (dont la grande majorité avec une infrastructure de virtualisation comme VMware), il s'en est passé des choses !

 

<< FLASHBACK ! >>

Je me souviens qu’en juin 2004, lorsque je déployais mon premier VMware sur une baie NetApp (cf. slide vintage ci-dessous retrouvé dans mes archives), un FAS940 MetroCluster en SAN FC (hé oui, déjà … NetApp supporte le SAN et le MetroCluster depuis 10 ans), tout n’était pas trivial et automatique… Le multipath s’emmêlait parfois un peu les pinceaux pour prendre le chemin le plus optimisé de l’ESX à la LUN (beaucoup de PARTNER_FCP_MISMATCH pour ceux qui connaissent…), la configuration de l’ESX et du NetApp se faisaient séparément, chacun dans son coin, il ne fallait pas oublier une best practice… Il fallait aussi un petit script pour procéder au snapshot à chaud des datastores… C’était loin d’être parfaitement intégré, mais cela fonctionnait déjà très bien !

 

img1.jpg

 

<< FLASHFORWARD ! >>

Aujourd’hui, grâce aux efforts communs des ingénieurs de NetApp et de VMware (la Virtual Storage Console de NetApp dans vCenter, les VAAI ou VASA de VMware, les certifications croisées…), les deux solutions sont extrêmement bien intégrées :

  • le stockage NetApp peut être complétement et simplement piloté dans vCenter (y compris la déduplication, la sauvegarde intelligente, etc. ) par l’administrateur VMware,
  • l’administrateur NetApp peut automatiser dans OnCommand la création des datastores, prêts à l’emploi pour vSphere …
  • et je ne reparle pas ici de la gestion de bout en bout de la performance avec OnCommandBalance (présenté par ailleurs).

 

MetroCluster et vSphere5 se complètent aujourd’hui parfaitement l’un l’autre pour d’une part la haute disponibilité de l’ensemble de la solution (qui peut être de type FlexPod), et d’autre part la continuité de service en cas de perte d’un des deux sites.

  • Je rappelle que le MetroCluster apporte une triple protection dans la même solution : contre les pannes physiques (tous les composants sont redondants, et répartis sur deux sites), les incidents logiques (toute la protection basée sur les snapshots/SnapManager est disponible), et les désastres de site (avec bascule de tout le service en une seule commande et possibilités de bascule automatique – détaillées dans ce billet récent). Les meilleures pratiques viennent d’être remises à jour en juin 2012 avec les dernières nouveautés de DataONTAP 8 .1.1 (par exemple le FlashPool), dans le TR3548 – Best Practices for MetroCluster Design and Implementation. Un soin extrême a été pris chez NetApp pour éviter à tous prix la problématique de split-brain (si chaque moitié du géo-cluster travaillait en parallèle sur les mêmes donnée, ce serait une catastrophe concernant l'intégrité de celles-ci).

img2.jpg

  • vSphere5, quant à lui, apporte de nombreuses fonctionnalités intéressantes pour le stockage, dont l’intérêt pour les baies NetApp est décrit dans le TR-3749 : NetApp Storage Best Practices for VMware vSphere , récemment remis à jour (décembre 2011), avec notamment le support des fonctionnalités suivantes pour des datastores NFS : SIOC, VAAI, datastore clusters & SDRS.

 

img3.jpg

  • Cette combinaison de MetroCluster et de vSphere sera très prochainement mise à jour dans les matrices d’interopérabilité de NetApp et VMware, avec leurs dernières versions logicielles respectives (la 8.1.1 et la 5  - en attendant, lire déjà ce KB VMware très complet). Avec le succès d'une solution comme le MetroCluster, une nouvelle certification (vMSC : vSphere Metro Storage Cluster ) a été introduite récemment par VMware. Concernant NetApp, elle sera publiée sur le site de VMware courant août. Evidemment, les baies NetApp qui ne sont pas en configuration MetroCluster sont déjà certifiées avec vSphere5.  Et MetroCluster est déjà présenté par VMware comme la solution de référence pour les GeoClusters, notamment dans ce case study vSphere5 (mai 2012).

  • Résultat concret : un grand nombre de sociétés et d’organisations, dans tous les secteurs, (voyez par exemple sur le site de VMware, par exemple le cas du  département Geneseo de l’Université de l’Etat de NY) repose sur ce socle technique afin de garantir la disponibilité de leur environnement IT, souvent  le socle d’une solution de type cloud, tout en étant protégés contre un sinistre dans l’une de leur salle ou de leur site (la cause la plus fréquente étant la panne électrique).

 

<< CERISE SUR LE GATEAU  >>

 

Les dernières avancées de NetApp, avec notamment la version 8.1.1 de DataONTAP, ont apporté au MetroCluster :

  • une distance entre les sites allant jusqu’à 160km (avant : 100km) ;
  • le support des dernières technologies de tiroirs SAS (disques SAS, SATA &  SSD) ;
  • le support de FlashPool (les agrégats hybrides disques durs/SSD), permettant de booster les performances de disques classiques avec une dose de Flash ;
  • un plug-in graphique intégré finement dans vCenter pour piloter la bascule manuelle du MetroCluster : le « Easy Button », il coordonne notamment :

§  l’évacuation des Machines Virtuelles d’un site à un autre site (nécessite VMware DRS),

§  le passage des ESX/ESXi en mode maintenance.

 

img4.jpg

img5.jpg

 

En conclusion, MetroCluster + vSphere,  c’est l’assurance d’une disponibilité maximale, d’une continuité de service garantie, avec une solution simple, éprouvée, certifiée, et très largement diffusée. Pourquoi chercher plus compliqué quand il y a si simple ?

 

 

Pour les FAS Bl@ggers : CVA

 

 

dd

Comments

Filter Blog

By author: By date:
By tag: